Formule 1

Hülkenberg ne sait pas quel sera le niveau de Renault en 2019

Il espère des progrès pour se rapprocher des top teams

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 décembre 2018 - 11:35
Hülkenberg ne sait pas quel sera le (...)

Nico Hülkenberg espère voir Renault faire de nouveaux progrès en 2019, alors qu’elle a terminé quatrième du classement constructeurs cette année, mais l’Allemand avoue avoir du mal à jauger quelles seront les aspirations de l’équipe pour la saison prochaine.

"C’est très difficile" admet celui qui sera désormais l’équipier de Daniel Ricciardo. "Tout n’est que spéculation. Nous savons ce que nous faisons et je sais que ça ne semble pas mal, mais nous sommes un peu dans le flou quant à savoir ce qu’auront trouvé les autres."

Des trouvailles qui pourraient être cruciales puisque le règlement change en profondeur sur le plan aérodynamique, avec un aileron avant et des écopes de freins simplifiés, un aileron arrière agrandi et des déflecteurs revus en profondeur.

"Clairement, l’aileron avant est presque une remise à zéro pour l’an prochain, car c’est différent pour les voitures. C’est difficile à juger."

Les objectifs sont très clairs pour 2019, il faudra se rapprocher du trio de tête et consolider la quatrième place du classement face au reste du peloton : "Nous devons rattraper une bonne partie de l’écart. En tant qu’équipe d’usine, nous avons besoin de faire un pas en avant. C’est ce que nous devons accomplir, que nous devons viser."

"Je pense qu’on a fait beaucoup de progrès dans beaucoup de domaines. Surtout en termes de structure d’équipe, et on a mis l’équipe dans de bonnes conditions pour qu’elle se développe dans les deux prochaines années."

Il reconnaît enfin une certaine déception quant aux progrès effectués cette saison, insuffisants selon lui : "Sur le plan technique, du développement, sur la voiture, cette année n’était pas à la hauteur de nos ambitions, et pas ce que nous espérions."

"C’est une chose sur laquelle nous devons travailler et qui se passera mieux l’an prochain. Mais globalement, nous étions sixièmes l’an dernier, quatrièmes maintenant, je pense que c’est un bon développement, un développement sain."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less