Formule 1

Sans erreurs, Red Bull et Verstappen auraient fini 2e selon Marko

Max est revenu dans le droit chemin, mais pas assez tôt

Recherche

Par Olivier Ferret

16 décembre 2018 - 10:42
Sans erreurs, Red Bull et Verstappen

Au moment de tirer le bilan de Red Bull Racing, le Dr Helmut Marko admet que 2018 a été une saison faite de hauts comme de bas.

3e du classement constructeurs, l’équipe de Milton Keynes a tout de même engrangé 4 victoires cette année face à Mercedes et Ferrari. Et elle a arboré une compétitivité en nette hausse en fin de saison. La grosse variable aura été la fiabilité d’un côté, les erreurs de Max Verstappen de l’autre.

"Oui, des hauts et des bas, on peut dire ça. Mais la deuxième partie de saison nous rend extrêmement optimistes quant au développement du châssis. Clairement, nous avons le meilleur. La fiabilité du côté Red Bull s’est améliorée, même de la part de Renault. Et surtout Max Verstappen n’a plus fait une seule erreur depuis le Paul Ricard."

Le début de saison brouillon du Néerlandais reste une énigme, Marko a dû le prendre entre 4 yeux.

"Nous avons eu une conversation intense. Le problème était qu’il se mettait trop de pression," estime l’Autrichien.

"Il est toujours un pilote très ambitieux. Mais il se rend enfin compte qu’il n’est pas obligé d’être devant à chaque séance. Il voit une course dans son ensemble et il doit aussi penser au championnat l’année prochaine. Vous ne devez pas toujours être devant en Formule 1."

Marko est-il si certain que Verstappen sait relativiser ? Il a montré un signe de faiblesse face à Ocon, dans le parc fermé au Brésil, même si l’accrochage en course n’était pas de sa faute.

"Cette histoire avec Ocon est quelque chose de spécial. Leur relation ou plutôt leur non-relation date de la Formule 3."

"Mais dans l’ensemble, depuis la phase de mise en place d’un week-end de course jusqu’à la, Max est devenu bien meilleur et plus calme."

Au début de la saison, Verstappen a perdu beaucoup de points. Et à la fin, le duo Red Bull - Verstappen a pu gagner certaines courses. Qu’aurait pu être la saison sans ces erreurs du début ?

"Nous avons procédé à un tel calcul en interne. Et sans aucune faute de sa part mais aussi de la nôtre - parce que nous avons aussi commis des erreurs, Max aurait été deuxième au classement des pilotes et nous 2e au championnat des constructeurs."

Red Bull

expand_less