Formule 1

Hamilton a hâte de bouleverser son programme d’entraînement cet hiver

Il va pouvoir gagner en musculature

Recherche

Par Valentin Vilnius

9 août 2018 - 16:32
Hamilton a hâte de bouleverser son (...)

Afin de ne plus désavantager les pilotes trop grands (Esteban Ocon) ou trop lourds (Marcus Ericsson), la F1 va changer les points réglementaires relatifs au poids l’an prochain. En 2019, le poids d’un pilote sera mesuré séparément du poids de la voiture et devra être égal au minimum à 80 kg. Si un pilote ne pèse pas 80 kg, des lests seront posés pour atteindre ce total.

Pour les pilotes qui ne sont pas à la limite, ce changement réglementaire permettra de gagner en musculature. Lewis Hamilton, qui pèse 66 kg, dans la moyenne basse du plateau, pourra ainsi gagner en masse musculaire sans pour autant être pénalisé.

L’homme fort de Mercedes se réjouit déjà de changer son approche durant l’hiver, pour s’entraîner encore plus durement.

« Je serais un peu plus à l’aise si je faisais un peu plus que 66 kg. Et chaque année tous les pilotes, surtout les plus grands et ceux qui ont plus de masse osseuse, sont davantage sous pression pour perdre du poids. L’an prochain, les règles changent et je pense que c’est sympathique. »

« Je suis excité puisque je vais pouvoir augmenter mon poids et être un peu plus lourd l’an prochain – pour être beaucoup plus fort. Mais je veux toujours être rapide et réactif. Souvent, être plus gros et plus épais signifie avoir un temps de réaction moins rapide – et vous n’allez donc pas plus vite. Et votre centre de gravité est aussi moins bas – ce que je n’aime pas. »

« Pour l’an prochain, je suis donc excité par le défi de changer mon programme d’entraînement pendant l’hiver. Je devrais être un athlète différent. »

Contraint par des obligations de poids cette année, Lewis Hamilton a adopté un régime vegan, ce qu’il ne se prive pas d’afficher sur Instagram. Va-t-il dévorer plus de viande rouge cet hiver ?

« Sur les réseaux sociaux, j’imagine que le problème, c’est que nous sommes tous sous les feux des projecteurs. Vous ne donnez pas en fait une vraie image de votre personne. Parfois, je me réveille, et j’ai mes propres problèmes avec mon corps, comme tout le monde – comme toutes les personnes sur les réseaux sociaux prétendument parfaites que vous aimeriez imiter. J’ai des abdos mais peut-être pas ceux que j’aimerais. Tout le monde a ses propres problèmes, ses petits pépins. »

« Je vais essayer d’être un peu plus ouvert sur ces petits problèmes que je pourrais avoir. Notamment au niveau de mes jambes. Mon père a des jambes de poulet et moi aussi. »

expand_less