Formule 1

Force India a bien étudié le comportement des pneus

Notamment grâce à Celis qui a remplacé Hülkenberg ce matin

Recherche

Par

29 avril 2016 - 17:31
Force India a bien étudié le comportement

Force India a connu une première journée productive sur le circuit de Sotchi, où le pilote de réserve Alfonso Celis a eu l’occasion de participer à la séance du matin à la place de Nico Hülkenberg.

Hülkenberg (13e l’après-midi) dit avoir eu quelques difficultés à dompter la piste aujourd’hui, mais se rassure en se disant que les conditions sont les mêmes pour tout le monde, et que des progrès seront réalisés d’ici demain.

« Les conditions de pistes n’étaient pas excellentes cet après-midi et le vent était assez piégeux, mais c’était la même chose pour tout le monde, et il faut s’attendre à ça lorsqu’on est proche de la mer. Je pense que nous avons récolté beaucoup d’informations qui vont nous aider à trouver les bons réglages afin de nous améliorer demain. J’ai un bon pressentiment pour ce week-end : c’est vraiment sympa de piloter sur cette piste qui propose beaucoup de défis. »

Perez (9e le matin, 14e l’après-midi) est satisfait d’avoir pu étudier le comportement des pneus et regarde la suite du week-end avec optimisme.

« C’est compliqué de se prononcer si tôt dans le week-end, mais je suis assez optimiste pour l’instant. Nous avons réalisé un programme chargé, avec quelques longs relais, nous avons donc déjà une bonne compréhension des pneus. Nous avons encore un peu de travail pour trouver le bon équilibre, mais demain nous devrions être assez compétitifs pour nous battre pour le top 10. »

Celis (22e ce matin), qui participait pour la seconde fois à une séance d’essais après celle de Bahreïn, a effectué le programme de l’équipe mais regrettait un peu de ne pas avoir pu pousser la voiture autant qu’il l’aurait souhaité.

« Je suis satisfait de ce que j’ai accompli aujourd’hui, notamment d’avoir écrit une nouvelle page du sport automobile mexicain en compagnie de Sergio et Esteban – nous étions trois Mexicains sur la piste. Ma priorité était d’éviter de faire des erreurs et de terminer le programme prévu par l’équipe. J’ai cherché à prendre un peu plus de risques qu’à Bahreïn, mais les conditions de piste étaient délicates et dans ces conditions vous ne pouvez pas être égoïste – vous devez vous concentrer et faire en sorte de ramener la voiture en un seul morceau. Nous avions un programme chargé afin d’évaluer l’aérodynamique et j’ai été en mesure de fournir à l’équipe les informations voulues. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less