Formule 1

Button et Hamilton fustigent les pénalités aberrantes de Spa

Une réglementation ridicule ?

Recherche

Par A. Combralier

31 août 2016 - 17:29
Button et Hamilton fustigent les (...)

La semaine dernière en Belgique, Mercedes a profité d’une faille du règlement pour installer trois nouveaux moteurs sur la voiture de Lewis Hamilton, pour qu’il ne soit plus inquiété jusqu’à la fin de la saison. Fernando Alonso a également écopé de 60 places de pénalités à Spa pour les mêmes raisons, ce qui a fait partir les deux champions du monde du fond de la grille.

Pour Jenson Button, de telles pénalités sont justifiées dans leur principe. Mais il pose tout de même une nuance : « Le nombre de places ne devrait pas apparaître, mais nous devrions bien sûr être pénalisés parce que si nous dépassons le nombre de moteurs ou d’éléments que nous sommes supposés utiliser, alors nous devrions être pénalisés. »

S’ils dépassent cette limite, les pilotes ont l’habitude d’empiler les pénalités – de toute façon, ils partiront dernier, mais ils ont fait le plein de moteurs neufs pour le reste de la saison. Selon le pilote McLaren, les gens « ont tort de demander juste pourquoi Alonso a écopé de plus d’une pénalité. » Les « nombres de places de pénalités sont sans intérêt et nous ne devrions plus nous ennuyer à en parler. C’est ridicule. »

Son ancien coéquipier, Lewis Hamilton, justement concerné par cette réglementation, pense que la F1 devrait arrêter de compliquer son règlement pour le grand public : « Qu’est-ce que je pense de la véritable règle ? Le fait que nous ayons six composants de moteur, je ne pense pas que ce soit formidable. Les téléspectateurs n’en ont rien à faire. C’est beaucoup trop technique et compliqué. La plupart des gens ne savent pas ce qu’est un MGU-H, et ils n’en ont rien à cirer. » Voilà un avis bien plus tranché évidemment, et qui s’adresse en priorité aux instances dirigeantes de la FIA, dont Charlie Whiting.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less