Formule 1

Button : aucune comparaison possible entre Brawn et Mercedes

Une question de moyens

Recherche

Par A. Combralier

31 août 2016 - 16:52
Button : aucune comparaison possible

En 2009 comme en 2014, un grand changement réglementaire avait abouti à la domination surprise d’une équipe : Brawn dans un cas, Mercedes dans l’autre.

Jenson Button avait fait le bon choix en acceptant le pari de Ross Brawn : il était devenu champion du monde à la fin de l’année, sans que personne ne l’ait vu venir. L’écurie avait été ensuite rachetée par… Mercedes, et c’est celle qui triomphe à nouveau ces dernières années.

Des comparaisons sont donc possibles a priori, même si elles agacent le pilote anglais : « Cela m’ennuie vraiment quand les gens font des comparaisons, parce qu’il n’y a rien de comparable du tout. Mercedes est une équipe pleinement soutenue financièrement qui a des boulevards d’avance, qui gagne chaque course. Nous ne gagnions pas chaque course. »

« Nous avons gagné quelques courses au début de l’année, mais nous n’étions pas en pole ou en première ligne à chaque fois – la moitié du temps, probablement. Nous avons bien couru et nous avons remporté ces courses, sans avoir une grande marge, et après six courses nous n’avions pas la voiture la plus rapide. Mercedes a passé trois ans avec la voiture la plus rapide, et avec une grosse marge, donc il n’y a pas de comparaison. Ils font un travail fantastique, ils sont les bonnes personnes, le financement, et ils ont bien sûr aussi les pilotes. »

Du côté de McLaren-Honda, pour qui court désormais Button, l’objectif est désormais de renverser l’ordre établi. « Nous avons besoin du changement de réglementation [en 2017] pour vraiment les concurrencer. Je ne pense pas que quiconque y arriverait autrement. »

Avec le recul, Jenson Button considère son titre mondial comme une épopée à nulle autre pareille : « Si l’on faisait un film sur la F1… tout le monde adore l’histoire des petites équipes qui se battent devant et qui gagnent. C’est une histoire très spéciale. Partir de presque rien et arriver à gagner les premières courses, et avoir ensuite des courses vraiment difficiles, et remporter à la fin le championnat du monde, oui, c’est vraiment spécial. »

Le vétéran du plateau a en outre révélé toujours posséder une Brawn 2009 : « Ils en ont construit trois : Ross Brawn en a une, Mercedes aussi. Il y a un moteur dedans, donc c’est une voiture avec un V8, mais cela coûterait 50 000 € juste pour la faire rouler. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less