Formule 1

Boullier pense avoir fait le bon choix avec Senna

Une décision qui n’a pas été facile à prendre

Recherche

Par Olivier Ferret

30 août 2011 - 14:39
Boullier pense avoir fait le bon (...)

Bruno Senna a soufflé le chaud et le froid lors de son premier week-end de course avec Lotus Renault GP. Une très bonne séance de qualification a contrasté avec deux accidents, l’un lors des libres sous la pluie et l’autre au départ, ruinant les possibilités du Brésilien de faire une bonne course.

Eric Boullier avoue que la décision de remplacer Heidfeld par Senna n’a pas été facile à prendre. "Avant de prendre une telle décision, il faut questionner de nombreuses personnes. Vous rendez forcément quelques personnes mécontentes et c’est un des aspects difficiles de mon travail car si j’échoue... Une fois le processus enclenché et que vous avez décidé d’un scénario différent, il faut en endosser la responsabilité."

"C’était aussi difficile pour Bruno," poursuit le patron de LRGP. "Sa confirmation est venue tardivement, ce n’est pas le scénario idéal. Et il a dû faire avec des conditions météo difficiles sur un circuit très exigeant."

Le Français pense cependant qu’il a fait le bon choix. "Depuis la Malaisie je n’avais pas vu mes gars sourire et applaudir dans le garage, à la fin de Q2 et de Q3. C’est très important que les gars, qui se donnent jour et nuit, soient heureux. Pour moi ça l’est, c’est comme ça que je peux tirer le meilleur d’eux."

Senna a besoin de temps pour trouver ses marques. "Sa faiblesse évidente, c’est son manque de roulage depuis janvier. Il a besoin de plus de temps pour trouver la confiance dans l’exploitation de la voiture. Sa force c’est son calme et sa façon d’augmenter ses performances, en travaillant très bien avec les ingénieurs. Il est à l’aise avec eux, il prend les choses étape par étape."

En attendant que la justice se prononce sur le litige entre Heidfeld et LRGP, Senna n’est confirmé que pour Monza, Boullier souhaitant terminer la saison avec lui. Le Français sait que son pilote n’aura pas la partie facile. "Les prochaines courses seront un défi pour lui, surtout Monza, sans appuis aérodynamiques, ce qui rend la voiture difficile à piloter. Mais je suis sûr qu’il peut y arriver, sa confiance revient à son maximum."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less