Formule 1

Gordon Murray rejoint le Groupe Lotus

« Grand respect pour l’héritage de Colin Chapman »

Recherche

Par

30 août 2011 - 15:39
Gordon Murray rejoint le Groupe (...)

Connu pour avoir été un très brillant ingénieur et designer en Formule 1, le Sud Africain Gordon Murray rejoint aujourd’hui le Groupe Lotus. Nominé au sein du conseil consultatif, il va travailler aux côtés d’illustres personnages de l’industrie automobile comme Bob Lutz, Tom Purves, le professeur Burkhard Göschel et Frank Tuch. Comme son nom l’indique, ce conseil consultatif a pour mission de conseiller le Groupe Lotus sur ses développements actuels et futurs. Et cela concerne toutes les stratégies du groupe comme les produits, la technologie, la qualité, la marque, le marketing ou encore la distribution.

A 64 ans, c’est finalement un rêve d’enfant qui se concrétise pour Gordon Murray. Car ce fils de mécanicien n’a même pas son diplôme d’ingénieur en poche quand il commence à construire de ses propres mains un bolide fortement inspiré par la Lotus 7. Il le pilotera d’ailleurs en compétition en 1966 et 1967 en Afrique du Sud. Se concentrant de plus en plus sur sa planche à dessin, il rêve d’Angleterre car c’est le pays de Colin Chapman, l’inventeur des fameuses Lotus qui inspirent tant le petit Gordon.

« Pendant des années j’ai été un grand admirateur de Lotus », déclare Murray. «  J’ai un grand respect pour l’héritage de Colin Chapman et je pense que ce que font Dany Bahar (PDG de Groupe Lotus, ndlr) et son équipe est une très bonne chose pour la marque. Il prend les points forts de cet héritage et pousse l’entreprise au niveau suivant tout en gardant la philosophie générale. Ce qui n’est pas une tâche facile ! Je suis vraiment impatient de contribuer à cette aventure en cette période très excitante ».

Et pour Lotus, l’arrivée de Gordon Murray ne peut être qu’un renfort de choix en regard à son parcours dans l’automobile et en sport automobile. L’ingénieur a notamment contribué au succès de l’écurie Brabham au cours des années 70 et 80. Ses concepts astucieux et ses inventions géniales ont défrayé la chronique comme le chassis en forme de pyramide, la « Brabham-aspirateur », les suspensions hydropneumatiques et même, les ravitaillements en course.

En 1986, la mort d’Elio de Angelis au volant d’une de ses Brabham convainc l’ingénieur de quitter la F1 et ses règlements de plus en plus contraignants. Il signe finalement chez McLaren mais il n’y dessinera pas la moindre Formule 1. Il encadre tout d’abord les ingénieurs Neil Oatley et Steve Nichols avant de se concentrer à 100% sur la conception de la première McLaren de route de l’histoire. La fameuse supercar McLaren est dévoilée au début des années 90. La pari est définitivement gagné quand sa création remporte remporte les 24 Heures du Mans dès sa première participation, en 1995.

Commentant cette nomination de choix au sein du conseil consultatif, Dany Bahar déclare : « Gordon n’a jamais eu peur de prendre des risques et de faire les choses différemment. Ce sont des attributs dont nous sommes très familiers et très fiers chez Lotus. Avec son incroyable et unique expérience des sports mécaniques et du design, il sera un complément de choix à notre conseil. Nous sommes très impatients de travailler avec lui ».

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less