Motorsport

Seize Peugeot 207 S2000 au départ du Monte Carlo

Les vérifications sont terminées

Recherche

Par Olivier Ferret

18 janvier 2011 - 20:23
Seize Peugeot 207 S2000 au départ du (...)

A l’issue des vérifications techniques du Rallye Monte Carlo 2011 à Valence, ce sont 16 Peugeot 207 Super 2000 qui prendront part à la 79e édition de ce mythe du sport automobile demain. Une journée d’ores et déjà inscrite parmi les plus difficiles de cette édition.

La neige en fin de rallye ?

Quatre spéciales sont prévues ce mercredi dont les deux premières les plus longues de ce rallye. Avec Moulinon-Antraigues (36,87km), Burzet-Saint-Martial (41,06km) et deux passages sur la boucle de Saint-Bonnet-le-Froid (25,2km chacun), tout est réuni pour que la journée soit le théâtre d’un véritable feu d’artifice du pilotage. Une seule chose risque de manquer : la neige, jusqu’à présent totalement absente. Son arrivée est annoncée plus tard dans la semaine. Elle pourrait jouer un rôle capital et devenir la clé du succès en fin de rallye. Cela dit, sur un Monte-Carlo, même quand les routes sont globalement sèches, le givre, la glace et le verglas ne sont jamais totalement absents.

Les Peugeot 207 S2000 en nombre et en pointe face à la concurrence

A l’issue des vérifications techniques, il se confirme que la Peugeot 207 Super 2000 est la plus populaire de la catégorie. Non moins de 16 pilotes ont choisi de défendre leurs chances à son volant. Nombre d’entre eux sont candidats à la victoire, tels Petter Solberg, champion du monde des rallyes 2003, Bryan Bouffier, champion de France en titre, Stéphane Sarrazin, troisième en 2009, sur 207 S2000, déjà, François Delecour, vainqueur de l’épreuve en 1994, Giandomenico Basso, ancien champion d’Europe, Toni Gardemeister, qui a déjà terminé, à plusieurs reprises, le Monte-Carlo sur le podium, et les spécialistes de l’IRC engagés par les filiales, Guy Wilks (Peugeot UK), Bruno Magalhaes (Peugeot Portugal) et le jeune Thierry Neuville (Peugeot Belgique-Luxembourg).

L’addition de ces talents ne sera pas superflue pour vaincre la concurrence, redoutable elle aussi. On y retrouve l’Australien Chris Atkinson, ancien pilote WRC et, à deux reprises, le plus rapide dans Saint-Bonnet-le-Froid, le Suédois « Pigi » Andersson, ancien champion du monde Junior, les Norvégiens Henning Solberg, frère de Petter, et Andreas Mikkelsen, le Finlandais Juho Hänninen, champion IRC 2010, le Tchèque Jan Kopecky, deuxième de l’IRC 2010, mais aussi le Français Nicolas Vouilloz et le Belge Freddy Loix, respectivement premier et deuxième du Challenge IRC 2008.

Au total, près d’une vingtaine d’équipages sont au départ avec des chances de victoires et des ambitions réelles. Voilà qui augure d’une épreuve passionnante, dont l’arrivée est prévue, rappelons-le, sur le port de Monaco, dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 janvier.

keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less