Motorsport

Sao Paulo : Toyota Racing fait trébucher Audi Sport !

Victoire pour les Japonais

Recherche

Par Olivier Ferret

16 septembre 2012 - 09:08
Sao Paulo : Toyota Racing fait (...)

C’est à une victoire nette et sans bavure de Toyota Racing que les 30 000 spectateurs des 6 Heures de São Paulo, cinquième manche du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, ont assisté puisque la TS030 Hybrid n°7, aux mains d’Alex Wurz et de Nicolas Lapierre, est partie de la pole et a mené presque toute la course, ne laissant Audi en tête qu’au moment du premier arrêt-ravitaillement.

Le constructeur nippon a certes été aidé par la seule neutralisation de la course, les deux prototypes allemands se retrouvant derrière la seconde voiture de sécurité tandis que la première voiture de sécurité s’était positionnée devant la Toyota. Toutefois, à ce moment, le duo franco-autrichien s’était déjà construit une avance confortable sur la piste, conscient que les deux Audi parcourent plus de tours entre deux ravitaillements.

Les trois premières voitures au classement général terminent finalement dans le même tour après six heures de course, André Lotterer, Marcel Fässler et Benoît Tréluyer, au volant de l’Audi R18 e-tron quattro n°1, franchissant la ligne d’arrivée une minute derrière le bolide japonais et devançant l’Audi R18 Ultra n°2 d’Allan McNish, Tom Kristensen et du Brésilien Lucas di Grassi de 14 secondes au passage de la ligne d’arrivée.

La domination de la Lola-Toyota n°12 de Rebellion Racing fut tout aussi limpide puisque Neel Jani et Nicolas Prost sont passés sous le drapeau à damier avec deux tours d’avance sur la deuxième écurie privée LMP1, la HPD-Honda n°21 de Strakka Racing. Partie de la pole, la paire franco-suisse échoue finalement au pied du podium après une course tranquille, contrairement à celle du trio 100 % britannique Jonny Kane, Danny Watts et Nick Leventis. Ce dernier s’est en effet accroché avec Harold Primat, qui avait relayé Andrea Belicchi, et Lola-Toyota n°13 de Rebellion Racing dans l’avant-dernière heure de course, mais les deux pilotes sont parvenus à repartir et c’est avec un écart de trois secondes que les deux voitures terminent la course.

Victoire éclatante aussi dans la catégorie LMP2 pour l’HPD-Honda de l’écurie Starworks Motorsports après celles des 12 Heures de Sebring, manche d’ouverture du Championnat en mars dernier, et surtout des 24 Heures du Mans en juin dernier. Stéphane Sarrazin, qui a signé la pole de la catégorie hier, Enzo Potolicchio et Ryan Dalziel, avaient trois tours d’avance sur la ligne d’arrivée, mais le résultat ne reflète pas l’intensité de la course.

Bien que partie en tête, Starworks Motorsports a dû composer avec la Morgan-Nissan n°35 d’OAK Racing pendant plus de quatre heures, mais celle-ci s’est arrêtée sur le bas-côté suite à un souci technique, mettant fin aux espoirs de l’écurie française. Cette dernière devra se contenter de la troisième marche du podium avec la voiture sœur n°24 de Jacques Nicolet, Matthieu Lahaye et Olivier Pla, malgré une pénalité pour dépassement de la vitesse autorisée dans les stands et un accrochage au premier tour avec l’Oreca 03-Nissan n°49 de PeCom Racing, qui termine finalement deuxième de la catégorie. Pierre Kaffer, Luis Perez-Companc, épaulés par Nicolas Minassian, ont pu remonter une bonne partie des concurrents après l’incident du premier tour et se sont finalement hissés sur la deuxième marche du podium, n’ayant connu aucune autre alerte.

La Corvette/Larbre Compétition victorieuse exclue...

Suite aux vérifications techniques d’après-course, les commissaires ont exclu des 6 Heures de Sao Paulo la Corvette C6.R/Larbre Compétition victorieuse en GTE-Am pour une irrégularité technique. Fernando Rees, Julien Canal et Patrick Bornhauser avaient pourtant disputé la course parfaite en menant les six heures de course quasiment de bout en bout. C’est la deuxième exclusion de suite pour la Corvette C6.R #50. A noter que le team dirigé par Jack Leconte a fait appel de cette décision.

A l’heure actuelle, la victoire en GTE-Am revient donc à la Porsche 911 GT3-RSR/Team Felbermayr-Proton de Ruberti/Ried/Roda. La seconde Corvette C6.R/Larbre Compétition de Belloc/Gibon/Bourret s’offre donc la deuxième place devant la Ferrari F458 Italia/AF Corse-Waltrip de Longo/Negrao/Bernoldi. AU championnat Equipes, Larbre Compétition garde la tête avec 116 points, contre 94 au Team Felbermayr-Proton et 77 à AF Corse-Waltrip.

keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less