Formule 1

Vettel regrette que le ’génial’ Nürburgring ne soit pas permanent en F1

La discipline y revient pour la première fois depuis 2013

Recherche

Par Emmanuel Touzot

5 octobre 2020 - 18:25
Vettel regrette que le ’génial’ (...)

Le Nürburgring accueillera cette semaine le Grand Prix de l’Eifel, qui marquera le retour du calendrier au circuit pour la première fois depuis 2013 au calendrier de la Formule 1, et n’est pas sans déplaire à Sebastian Vettel.

"Je pense que le mythe du Nürburgring ne vit que via la Nordschleife" note Vettel. "Malheureusement, nous n’allons pas piloter là-bas, uniquement sur le circuit de Grand Prix. Mais c’est néanmoins génial d’y revenir."

"C’est une des pistes dont nous rêvons tous. Le circuit de Grand Prix est une piste excitante et exigeante qui devrait tout le temps faire partie du calendrier de la Formule 1. C’est dommage que ça ne soit pas le cas."

Vettel est le dernier pilote à avoir remporté une course de F1 sur ce circuit, en 2013 : "Après cette victoire, j’étais vraiment soulagé. J’avais toujours voulu gagner en Allemagne, mais gagner le Grand Prix au Nürburgring, après plusieurs tentatives, était génial."

Le futur pilote Aston Martin avait également discuté avec Niki Lauda de la Nordschleife, la boucle Nord du circuit sur laquelle l’Autrichien avait eu son accident en 1976 : "Il m’a dit que le circuit était une pure aventure. A cette époque, il n’y avait pas de communications entre le pilote dans la voiture et l’équipe."

"Les pilotes étaient complètement seuls pendant longtemps sur l’Enfer Vert. C’était une époque totalement différente, avec des voitures différentes. Mais Niki l’aimait, et j’étais impressionné de voir à quel point ses souvenirs étaient précis, bien que ce fût longtemps auparavant."

Vettel révèle qu’il a roulé pour la première fois au Nürburgring peu après avoir eu son permis de conduire : "Je suis allé avec ma voiture sur l’Eifel pour faire un tour de la Nordschleife. C’était très amusant, au moins la première moitié du tour. A un moment, les freins étaient trop chauds et j’avais presque perdu le contrôle de la voiture."

Vettel avait également rencontré Michael Schumacher sur le circuit : "J’avais 16 ou 17 ans et j’étais totalement fasciné quand j’ai vu toutes ces personnes habillées de rouge, c’était génial. La passion que Michael déclenchait en Allemagne a posé les bases pour ma génération."

Circuits

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less