Formule 1

Toujours privé de victoire, Leclerc refuse de se ‘mettre la pression’

Son but ultime ? ‘Devenir champion du monde’

Recherche

Par A. Combralier

19 juillet 2019 - 14:27
Toujours privé de victoire, Leclerc (...)

Pour la troisième course d’affilée, Charles Leclerc a battu Sebastian Vettel en qualifications (même si l’Allemand n’avait pu prendre part à la Q3 en Autriche en raison d’un problème de fiabilité). De plus en plus d’observateurs s’interrogent aujourd’hui sur la hiérarchie prévalant chez Ferrari : compte tenu de ses nombreuses erreurs en piste, Sebastian Vettel mérite-t-il de garder le statut de numéro 1 ?

Certes, Sebastian Vettel est passé proche de remporter le Grand Prix du Canada, mais Charles Leclerc fut plus proche encore de la victoire à Bahreïn (problème moteur) et au Red Bull Ring (dépassement de Max Verstappen dans les derniers tours). Ces deux victoires manquées de peu sont-elles de nature à provoquer un peu de frustration chez le jeune pilote Ferrari ?

Dans une interview à CNN, Charles Leclerc a tenu à mettre ses ambitions en perspective : son objectif est d’être titré à terme, mais il refuse de vouloir précipiter les choses.

« Je veux devenir champion du monde » répond-t-il ainsi, quand le média états-unien lui demande quel est son objectif ultime.

« C’est un rêve d’enfant – arriver en F1 l’était aussi. »

« Mais aujourd’hui, je suis ici, et bien sûr, mon objectif est de devenir champion du monde, mais la route est encore longue. Je ne me mets pas de pression pour obtenir une première victoire. Je travaille vraiment aussi dur que possible pour y arriver aussi rapidement que possible. Mais quand est-ce que ça arrivera ? Je ne sais pas exactement. Ce qui est sûr, c’est que je fais absolument de mon mieux pour que cela arrive le plus vite possible. »

Ce qui est également certain, c’est que Charles Leclerc a changé de dimension en passant de Sauber à Ferrari.

« Vous êtes beaucoup plus soutenu de par le monde quand vous êtes chez Ferrari, c’est assez fou. Mais aussi à l’intérieur de l’équipe, ce que je vois est assez fou. Ils poussent à fond chaque détail… Le nombre d’employés… il y en a tant ! C’est assez difficile d’apprendre tous les noms, mais les gens sont vraiment sympathiques. J’ai été accueilli très très bien ici, mais il est difficile de travailler avec tant de personnes au début. »

Durant la prochaine décennie, pour devenir champion du monde, voire multiple champion du monde, Charles Leclerc aura certainement à se défaire de Max Verstappen. Le duel entre les deux jeunes hommes bat son plein cette année, et leur dernière bataille, à Silverstone, fut spectaculaire.

« Nous avons passé toutes nos années karting ensemble » se souvient le pilote Ferrari. « Ensuite en monoplace, nos chemins ont été différents, mais nous avons lutté l’un contre l’autre pendant de très nombreuses années. Maintenant, se retrouver à nous battre de nouveau, dans deux écuries de pointe en F1… c’est bien. C’est toujours ce que j’ai voulu faire. Donc être ici, lutter contre les meilleurs pilotes du monde, c’est un rêve d’enfant. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less