Formule 1

Red Bull entame la saison avec une RB16 évoluée et le Honda en version Spec B

On n’a pas chômé à Milton Keynes et à Sakura

Recherche

Par Olivier Ferret

30 juin 2020 - 16:37
Red Bull entame la saison avec une (...)

Christian Horner, êtes-vous impatient de reprendre la compétition ?

Melbourne semble s’être déroulé il y a très longtemps et c’est un peu étrange de se dire que l’on commence seulement la saison lorsque celle-ci aurait dû atteindre sa moitié, mais le compétiteur en nous veut seulement y aller. C’était génial de voir la voiture à Silverstone et ça nous rappelle ce dont il s’agit, pourquoi nous travaillons si dur, et quels sont nos objectifs. Ce sera différent, mais je pense que lorsque les lumières vont s’éteindre et que nous nous concentrerons uniquement sur notre voiture et nos rivaux, rien ne comptera hormis ce qui se passe en piste.

Quelle est la clé pour monter une campagne pour le titre dans une saison aussi courte et condensée ?

Il va être crucial d’être fiable. Il va y avoir beaucoup de courses, qui vont arriver rapidement et ça va être une période intense pour toutes les personnes impliquées. Ils vont devoir passer 0 à 100 sans avoir couru depuis novembre de l’année dernière, nous allons être en juillet donc plus de sept mois de temps d’arrêt pour les pilotes et les équipes. Ce seront des premiers tours passionnants et ce sera important de maximiser nos chances et nos opportunités. C’est une année inhabituelle, mais c’est peut-être ce dont nous avons besoin pour relever le défi de battre ces Mercedes dominantes et qui ont tout gagné au cours des six dernières années.

Pensez-vous que cette saison de F1 pourrait être l’une des plus excitantes que nous ayons vues ?

Je pense que ça va être une saison fantastique. Bien sûr, je pense que les pilotes auront un peu de rouille côté course, mais ces gars-là sont des professionnels, ils s’en sortiront assez rapidement, je n’en doute pas. Ça va être intense et ça va être légèrement différent de ce à quoi nous sommes habitués et cela apporte une pression et une dynamique différentes. Donc je suis vraiment impatient d’y être et je pense que nous sommes bien positionnés pour, espérons-le, avoir notre meilleure année depuis 2013.

Est-ce que Max ressent la pression alors qu’il est positionné par les médias comme le principal challenger de Lewis ?

Eh bien, nous entrons tous dans la première course avec le même nombre de points, donc je pense que la pression sur Max n’est pas différente des années précédentes. Je pense qu’il reconnaît que nous avons eu un bon hiver, nous nous en sommes bien sortis lors des tests hivernaux. Mercedes était toujours la meilleure équipe, celle à battre, mais il nous semblait avoir décelé un réel potentiel dans notre voiture, donc cela va être crucial à l’approche de la saison. Bien sûr, les pilotes Mercedes commencent la saison en tant que favoris, mais j’espère sincèrement, et je crois en Max et Alex, que nous avons une équipe très solide. J’espère que nous pourrons leur fournir l’équipement et les outils nécessaires pour relever le défi face à Mercedes cette année.

Ce n’est que la deuxième saison d’Alex en F1. Qu’est-ce que l’équipe attend de lui en 2020 ?

Oui, pour Alex, les gens oublient que c’est sa deuxième saison en Formule 1 et il a passé une partie de 2019 dans une autre équipe. Il a eu droit à un vrai baptême du feu, mais il s’en est très bien sorti l’année dernière. Il semble très bien gérer la pression et je pense que nous cherchons simplement à le faire progresser à partir de là où il a terminé la saison dernière. Je pense que des opportunités se présenteront à lui et qu’il pourrait vraiment être la surprise de la saison à bien des égards.

A quel point la RB16 a-t-elle été développée depuis l’Australie et savez-vous vous situer avant l’Autriche ?

Nous ne savons pas vraiment où nous en sommes pour l’Autriche mais bien sûr la voiture a été développée. Il y aurait eu des évolutions pour les premières courses européennes à Zandvoort et Barcelone, il y en aurait eu d’autres pour Montréal, donc bien sûr toutes les évolutions qui étaient dans le tuyau avant l’arrêt, plus tout ce que nous avons appris après l’arrêt, ont été implémentées sur la voiture.

Il y a donc des révisions subtiles partout sur la voiture dans le cadre de ce processus de mise à jour, ce que je suis sûr que les autres équipes ont également fait. Nous avons également une évolution du moteur, nous introduisons essentiellement ce qui aurait été le moteur Spec B, qui devient notre premier moteur, donc dans tous les aspects de la voiture, il y a eu énormément de travail et ce fut une course contre la montre pour obtenir ces pièces depuis la réouverture de l’usine au début de juin.

Enfin, comment la relation avec Honda s’est-elle développée alors que l’équipe entame une deuxième saison avec les Japonais ?

Tout semble beaucoup plus intégré au sein de l’équipe. Nous avons connu une excellente première saison avec Honda, nous avons remporté trois courses, et bien sûr, nous cherchons maintenant à continuer sur cette lancée. Ils sont ambitieux, ils partagent les mêmes ambitions que nous, ils ont travaillé énormément pendant l’hiver et bien sûr ils entrent dans cette année avec des attentes plus élevées. Le moteur est un élément clé de la voiture et un partenaire clé pour nous alors que nous cherchons à être devant pour gagner des championnats à l’avenir.

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less