Formule 1

Räikkönen frustré d’être huitième, Giovinazzi heureux d’être 18e

Fortunes et réactions diverses chez Alfa Romeo

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 avril 2019 - 18:31
Räikkönen frustré d'être huitième, (...)

Kimi Räikkönen n’a pas caché sa déception après les qualifications du Grand Prix d’Azerbaïdjan, dont il prendra le départ à la huitième place, grâce à la pénalité de son coéquipier, initialement qualifié huitième.

"Je n’ai pas réussi à faire de bons tours" a lancé le Finlandais. "J’avais un train de pneus neufs et sur le dernier, j’ai essayé de démarrer le tour mais j’étais trop près d’une Mercedes. C’était de la merde, mais que puis-je y faire ? C’est décevant."

Il avoue que le circuit n’a pas aidé à faire des tours propres à cause du trafic : "Tout le monde essaie de trouver sa place durant le tour de sortie et je me suis trop approché de la Mercedes quand j’ai essayé de démarrer mon tour. C’était fini avant le premier virage."

Antonio Giovinazzi a le sourire, malgré sa pénalité de 10 places pour un changement de composant moteur, puisqu’il bat pour la première fois son coéquipier sur un tour et a atteint la première Q3 de sa jeune carrière.

"C’était une bonne séance pour moi, enfin !" se félicite l’Italien. "Je me suis vraiment amusé, j’étais à l’aise et j’ai pu aller en Q3 sans problème. Je suis vraiment content aujourd’hui, sur ce circuit difficile."

"Maintenant, j’ai une pénalité et je n’y peux rien. Demain je ferai de mon mieux pour dépasser un maximum de voitures rapidement au départ et dans les premiers tours. S’il y a quelques incidents, je suis certain que notre F1 peut jouer les points grâce au rythme que nous avons."

Alfa Romeo Racing

expand_less