Formule 1

Plaque d’égout : la FIA n’est pas responsable

Mika Salo défend la Fédération

Recherche

Par Olivier Ferret

27 avril 2019 - 09:34
Plaque d'égout : la FIA n'est pas (...)

Claire Williams a déjà annoncé qu’elle parlerait aux promoteurs du Grand Prix d’Azerbaïdjan concernant les dégâts importants causés à la Williams FW42 hier lors des essais libres.

La directrice adjointe veut une compensation financière, qui devrait se chiffrer "à plusieurs centaines de milliers d’euros" pour réparer le châssis endommagé sur la voiture de George Russell.

L’incident ayant été provoqué par une plaque d’égout mal fixée, la responsabilité du circuit est donc engagée selon elle. Et celle de la FIA ?

"Non, ce n’est pas de notre responsabilité," commente Mika Salo, ancien pilote de F1 et commissaire pour le compte de la FIA à Bakou ce week-end.

"Cette responsabilité repose sur les organisateurs locaux. Toute cette histoire n’a rien à voir avec la FIA."

Salo estime que la FIA est d’autant plus hors de cause que tout avait été fait dans les règles.

"Toutes les plaques avaient été vérifiées pendant deux semaines et certaines réparées. Je n’en sais pas plus. Il y en a plus de 300 qui ont été vérifiées ensuite après l’incident de Russell."

"Toutes étaient OK, c’est juste sur celle-là qu’une attache a cassé. Mais elle était bien en place. Des casses cela peut arriver partout."

Selon Salo, il n’y a donc pas eu négligence de la part des organisateurs. Williams risque donc d’avoir du mal à récupérer son argent.

FIA

expand_less