Formule 1

Norris a ‘tourné la page’ de la Hongrie, Ricciardo arrive sans attente à Spa

Les pilotes McLaren F1 en forme en Belgique ?

Recherche

Par Alexandre C.

26 août 2021 - 18:32
Norris a ‘tourné la page’ de la (...)

La série impressionnante de 15 Grands Prix d’affilée dans les points (et souvent dans le top 5) de Lando Norris s’est brutalement arrêtée au premier tour du Grand Prix de Hongrie, quand la Mercedes de Valtteri Bottas est venue jouer au bowling parmi les meneurs.

La "quille" Lando Norris a donc dû abandonner et a chargé le Finlandais après l’épreuve. La déception du Hungaroring a pu heureusement être digérée pendant la pause, et le pilote McLaren sait bien que cet abandon ne remet aucunement en question une brillante première moitié d’année – rappelons que Lando Norris occupe toujours la troisième place au classement, devant Valtteri Bottas et Sergio Pérez.

C’est dans cet esprit que Lando Norris se présente en Belgique ce week-end, Grand Prix qui lui est cher puisque sa mère est née au-delà des Ardennes…

« Après une première moitié de saison presque parfaite, ça s’est terminé comme ça, mais j’ai tourné la page. Il n’y a rien que j’aurais pu faire, rien que j’aurais pu changer. J’ai bien fait mon travail, une bonne qualification, etc., mais ça ne s’est pas terminé comme nous le voulions. Nous allons réessayer ce week-end. »

« Nous avons eu une très bonne première moitié de la saison - nous sommes capables de marquer de bons points assez souvent, en capitalisant sur les erreurs des Red Bull et des Mercedes devant nous. »

« Mais il y a beaucoup de voitures très rapides derrière, la Ferrari en fait partie, et AlphaTauri, Alpine ont été rapides ici la saison dernière. »

« Nous allons attendre et voir [ce week-end] La météo pourrait jouer un grand rôle. J’espère un peu de pluie, ça rend les choses plus excitantes. Essayer de retrouver le rythme et de marquer des points sera la clé. »

Daniel Ricciardo espère un rebond

Le Grand Prix de Belgique sera spécial aussi pour l’autre pilote McLaren : Daniel Ricciardo disputera son 200e Grand Prix de F1.

Mais ce Grand Prix sera-t-il un autre de déception pour l’Australien, lui qui a été totalement distancé par son coéquipier en performance pure ? Ou bien a-t-il pu trouver une recette magique pendant l’été ?

Daniel Ricciardo ne se fixe pas de fortes attentes pour le moment : il attend de voir si le déclic pourra arriver en cette deuxième moitié de saison...

« Tout n’a pas été rose. Les résultats n’ont pas été ceux que je souhaitais. »

« Je ne me projette pas vraiment dans l’avenir en me demandant quel résultat nous allons obtenir, si nous allons monter sur le podium, ceci ou cela. Je pense que j’arriverai à chaque course, simplement excité. Spa est un circuit génial - c’est l’un des rares circuits qui est génial le samedi et le dimanche. C’est un vrai circuit de racers, vous pouvez doubler ; si vous avez une bonne voiture, vous pouvez vraiment faire la course. »

« Je suis donc très excité et j’espère que le résultat final sera bon, mais je vais prendre chaque jour comme il vient et profiter d’être sur l’un des circuits les plus cool. »

Daniel Ricciardo prendra donc son 200e départ en F1… Se moque-t-il des chiffres comme Kimi Räikkönen ou cela lui tient-il à cœur ?

« Ça le rend plus significatif. J’avais l’impression que c’était quelque chose que plus de gens avaient fait, alors je pense que je me suis sentie un peu plus fier. C’est excitant. »

« C’est quelque chose à laquelle j’ai consacré ma vie, alors être ici 200 Grands Prix plus tard et continuer à aimer ça, à en profiter et, pour la plupart des courses, continuer à être compétitif, c’est un sentiment agréable. »

« La première victoire est un moment fort évident, c’est un jour que je n’oublierai jamais [Canada 2014]. Je me souviens aussi en 2014, en Allemagne avec Alonso, je me suis battu avec lui pendant quelques tours avec des pneus plus usés et j’ai eu l’impression à ce moment-là qu’il s’attendait à ce que je le laisse partir et faire son chemin, parce que je n’étais pas vraiment dans sa course - mais je me suis dit que j’allais en faire une bataille. »

« Je ne sais pas s’il verra cela comme un moment important dans sa carrière mais j’ai senti que c’était un moment où j’ai vraiment gagné son respect, donc [il y a] des étapes dont je me souviens personnellement et dont je suis assez heureux. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less