Les W Series 100 % féminines sont au bord du gouffre

Le championnat "support" des Grands Prix de F1 est à court d’argent

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 septembre 2022 - 11:30
Les W Series 100 % féminines sont au (...)

Arrivée en 2019 avec l’objectif d’amener des femmes au plus haut niveau du sport automobile, les W Series sont au bord de l’effondrement, ce week-end à Singapour. La discipline affiche en effet 8,3 millions de dollars de dettes à ses divers fournisseurs.

Nées peu avant la pandémie de Covid-19, les W Series ont eu la malchance de devoir annuler leur deuxième année, et de préparer la saison 2021 avec des limitations dues à la pandémie. Malheureusement, de nombreux autres problèmes ont vu le jour.

Ce championnat auto-financé en majorité est désormais dans une situation telle que si Jamie Chadwick valide son troisième titre dans la discipline ce week-end, la fin de saison pourrait être annulée.

Le championnat doit se rendre à Austin et Mexico, mais ces coûteux déplacements n’auront pas d’intérêt si le titre est déjà décidé. De plus, l’attribution du titre elle-même n’a pas grand intérêt, puisque les W Series ne seraient pas en mesure de payer à Chadwick les 500 000 dollars prévus comme prime de victoire.

La PDG de la série, Catherine Bond Muir, ne veut pas encore baisser les bras, et assure au milieu des rumeurs les plus alarmistes que le championnat a encore les moyens de trouver des financements et de survivre.

"Nous avons dû nous battre depuis le premier jour" a déclaré Bond Muir. "Cela a toujours été une lutte, mais nous sommes des battants. Nous examinons nos budgets. Nous sommes confiants dans le fait que nous continuerons à récolter de l’argent."

Les W Series avaient-elles besoin de plus de temps ?

Le bilan après trois années est évidemment très négatif, puisque seule Jamie Chadwick a pu aller disputer une saison en FRECA au sortir des W Series, avec des résultats médiocres malgré son statut.

Selon Catherie Bond Muir, le rôle des W Series n’a pas encore eu d’impact car il faudra plusieurs années de travail pour qu’émergent des talents encore plus importants. Néanmoins, ses points de comparaison avec des sports ne pratiquant pas la mixité des genres restent bancals.

"Vous devez comprendre que le W Series est un tout nouveau sport. Le tennis a l’égalité maintenant parce que Billie Jean King s’est battue pour ces droits il y a 50 ans. Le football commence lentement à devenir plus égalitaire. Cela prend du temps. Nous n’en sommes qu’à notre troisième saison."

Info Formule 1

Photos

Vidéos