Les pilotes de F1 font un premier bilan des pneus de 18 pouces

Ils oscillent entre enthousiasme et inquiétudes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 septembre 2022 - 12:01
Les pilotes de F1 font un premier (...)

Alors que la saison arrive dans sa dernière partie, les pilotes ont pu s’adapter aux pneus 18 pouces des F1 2022. Carlos Sainz reconnait toutefois qu’il est plus difficile de les mettre en température pour le moment lors des qualifications, mais il s’attend à du mieux l’an prochain grâce au recul et à l’expérience que les pilotes auront.

"Je pense que c’est plus difficile, mais seulement parce que nous avons moins d’années d’expérience avec eux, je pense que nous arriverons à un point où nous les comprendrons mieux, mais ce n’est que la première année" explique Sainz.

"Chaque fois que nous allons sur un circuit, c’est la première fois que nous sommes avec ces pneus sur ce circuit. Donc, nous avons toujours des surprises pour chaque circuit, quelle est la bonne fenêtre pour ces composés de cette année."

"Mais je suis convaincu qu’avec l’expérience que nous avons cette année, quand nous reviendrons l’année prochaine, si Pirelli ne change pas massivement les composés des pneus et la construction, alors il sera beaucoup plus facile d’atteindre les objectifs. Je pense que c’est juste une question d’expérience avec ce nouveau type de pneus."

Valtteri Bottas abonde avec Sainz : "Je suis à peu près d’accord avec Carlos. J’ai l’impression que c’est la même chose, la même chose. C’est toujours un processus d’apprentissage avec les nouveaux types de pneus et chaque week-end nous apprenons davantage, donc oui, c’est un peu variable mais je pense que c’est pareil."

Une approche "plus directe" pour Gasly

Pierre Gasly, de son côté, révèle avoir eu moins de difficultés à placer les pneus dans la bonne fenêtre de fonctionnement sur un tour rapide : "Je dirais que de notre côté, ça a été plus facile. Le fait que les températures des couvertures chauffantes soient plus basses rend les choses assez simples."

"Sur la plupart des pistes, nous allons pousser plus fort dans le tour de sortie par rapport à l’année dernière, où parfois nous finissions par être extrêmement lents pour ne pas travailler sur le côté du pneu. Nous étions beaucoup plus concentrés en termes de procédure avec plus de tours de sortie différents."

"Et oui, j’ai eu plus de mal l’année dernière à préparer les pneus avant dans le premier virage, où j’avais les pneus qui se bloquaient. Donc je dirais que de ce côté, c’est plus facile. Pas complètement facile, on n’y parvient pas parfois, mais au moins c’est une vision plus directe dans notre approche des tours."

Lance Stroll ne voit pas de problème non plus au besoin de plus attaquer dans le tour de sortie : "Il faut pousser plus fort sur les tours de sortie en général. Je ne pense pas que ce soit plus difficile, je pense juste que c’est différent. Le pneu avant semble beaucoup plus faible, donc il se comporte assez différemment. Et il faut s’y habituer, mais je pense que nous allons progresser à chaque course pour comprendre les pneus."

Sergio Pérez s’inquiète quant à lui de la mise en température des gommes, qu’il ne parvient pas tout le temps à chauffer idéalement : "Je pense que pour moi, la seule préoccupation est la mise en température, notamment quand vous êtes derrière la voiture de sécurité avec ces basses températures des couvertures."

"Ils veulent refroidir encore plus l’an prochain, mais ça risque de mettre les pilotes en danger, quand la piste est froide, et avec les voitures de sécurité. Cela peut être un peu un risque pour certains pilotes. Donc je pense que c’est la seule vraie préoccupation que j’ai avec ces pneus pour le moment."

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos