Formule 1

Kubica s’en prend à Williams : Certaines limites ont été franchies

L’aileron avant provoque un désaccord majeur

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 octobre 2019 - 10:54
Kubica s’en prend à Williams : Certaines

Hier, Robert Kubica avait par deux fois révélé que des problèmes faisaient surface en interne chez Williams, expliquant après son accident en qualifications que le problème avait commencé avant même la séance, tenues dimanche matin.

Après la course, il avait confirmé que des décisions avaient été prises, sans en dire trop, mais qu’il était vraiment déçu du comportement de son équipe envers lui. En réalité, il s’agissait du changement d’aileron avant, qui a été décidé sans le prévenir, avec un retour à l’aileron qu’il n’aime pas.

"Pour la première fois depuis longtemps, la situation a bien progressé avec le nouvel aileron" lance Kubica. "Mais il a été retiré avant les qualifications, et pas pour des raisons liées à la piste, mais pour d’autres."

"Je suis arrivé dans la voiture dimanche, et elle était différente de ce qu’elle était précédemment. L’équipe ne m’a pas informé et ce n’est pas comme ça qu’on fait les choses. Si votre pilote vous dit qu’il peut en tirer plus de performance et qu’il n’y a pas de problème, toute équipe l’aurait laissé."

Le Polonais se montre très ferme et n’hésite pas à dire qu’un point de non-retour est atteint : "Pour des raisons étranges, avec Williams, ce n’était pas comme ça. Je savais déjà certaines choses, mais certaines limites ont désormais été franchies. Il reste 20 séances cette saison, donc j’espère que certaines choses seront au moins résolues."

Cependant, il a tenu à différencier les décisions prises par le management de Williams et le travail effectué par ses mécaniciens, qui ont remonté une voiture neuve en trois heures : "Ils ont fait un super travail, ils méritent énormément de remerciements pour cela. Malheureusement, certaines choses ne dépendent pas d’eux, et c’est bien dommage. Je pense qu’après dimanche matin, je comprends bien plus de choses."

Du côté de Williams, un porte-parole de l’équipe a tenu à défendre la décision de l’équipe, tout en rappelant que l’accident de Kubica avait plus que largement justifié la décision prise le matin même, de repasser à l’ancien aileron.

"Nous ne voulions pas risquer de courir avec le nouvel aileron, afin de pouvoir continuer à l’évaluer au Mexique. C’était uniquement prévu qu’on l’utilise en essais. Compte tenu de l’accident en qualifications, nous avons pris la bonne décision" a renvoyé Williams à son pilote.

En essais libres vendredi, Kubica avait semblé retrouver du rythme face à Russell, qu’il avait assez aisément battu, et donc se sentir mieux au volant de la FW42. En course, son équipier lui a pratiquement pris un tour.

La question qui se pose aujourd’hui, c’est de savoir si Williams et son pilote sauront trouver un modus vivendi pour pouvoir faire la fin de saison ensemble, ou si la rupture arrivera avant même le terme de ce difficile exercice 2019.

Si c’était le cas, Williams perdrait la fin du contrat de PKN Orlen, le sponsor de Kubica, et les euros qui vont avec. Mais le favori au remplacement du Polonais pour l’an prochain, Nicholas Latifi, pourrait le remplacer, et ses soutiens combler un tel déficit. Le feuilleton est certainement loin d’être terminé.

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less