Formule 1

‘Je n’étais pas nerveux ou gêné’ : Vettel évoque sa défense des LGBTQ+

Défendre les droits humains n’est pas faire de la politique en F1

Recherche

Par Alexandre C.

8 septembre 2021 - 17:39
‘Je n’étais pas nerveux ou gêné’ : (...)

Sebastian Vettel, investi pour l’écologie, est aussi très engagé dans la défense des droits des LGBTQ+ en cette année 2021. Et il n’a pas hésité à le faire « en territoire ennemi » lors du dernier Grand Prix sur le Hungaroring.

La F1 avait pourtant déconseillé le port de « T-Shirt » politiques en Hongrie, en particulier durant l’hymne national hongrois, mais Sebastian Vettel n’en a pas tenu attention, et a ainsi arboré un habit arc-en-ciel pour protester contre la dernière loi en vigueur dans le pays, jugée particulièrement homophobe puisqu’elle interdit la promotion de contenus LGBT pour les mineurs.

Sur son geste, Sebastian Vettel c’est confié à la BBC. N’a-t-il pas craint en particulier des remontrances de la FIA ou du public hongrois ?

« Je n’étais pas nerveux ou gêné par les couleurs de l’arc-en-ciel, ou par ce que les gens pensent, je voulais envoyer un message, et j’étais très fier de le faire. »

« Je me suis souvenu que j’avais vu que le gouvernement actuel n’a pas les vues les plus progressistes sur certaines choses – je pense qu’il a complètement faux. »

« L’idée est donc née que nous avons ce moment avant la course où nous pouvons faire passer certains messages, et j’ai pensé que c’était une bonne occasion de le faire. »

« Peu importe la couleur de votre peau, peu importe votre origine, peu importe d’où vous venez, peu importe de qui vous tombez amoureux. Au bout du compte, vous voulez simplement l’égalité de traitement pour tout le monde. »

Sebastian Vettel a été appuyé dans ses efforts par Lewis Hamilton, en trouvant donc un certain écho dans le paddock.

Mais en réalité, le pilote Aston Martin F1 trouve anormal que l’on parle tant de son engagement, qui devrait relever de la normalité selon lui.

« J’ai été surpris que ce soit une si grosse affaire, Idéalement, il n’y aurait pas de réaction parce que c’est juste normal. »

« Il y a des pays qui se disputent encore pour savoir si le mariage gay doit être légal ou non. Pour les hétéros, cela ne fait aucune différence que les homosexuels soient autorisés à se marier ou non, mais pour les homosexuels, cela fait une énorme différence de pouvoir se marier comme tout le monde. »

« Alors oui, j’ai été surpris - mais cela montre qu’il y a encore beaucoup à faire. »

Pour autant est-ce le rôle de la F1 de s’occuper de politique ? Sebastian Vettel remet le débat en perspective.

« Mais est-ce vraiment de la politique que de défendre les droits humains ? Je ne le pense pas. »

« Il y a des sujets sur lesquels on ne peut pas s’esquiver ou dire : "Ça n’a pas sa place ici, ne parlons pas de ça". Certains sujets sont si importants qu’ils ont leur place littéralement partout, et tout le monde doit en être conscient. »

« Si je peux être une source d’inspiration, c’est génial, mais au final, c’est tout l’environnement qui doit l’être, Donc si de petites choses comme ce que j’ai fait aident à sensibiliser et à exprimer un soutien, c’est génial. Mais nous devons arrêter de juger les gens sur ce qu’ils aiment faire et sur qui ils aiment. Nous devrions d’abord voir les personnes, et tout le monde est différent et tout le monde a une beauté en lui. Traitons les gens comme nous voulons les traiter, de manière égale, et non en fonction de qui ils aiment. »

Aston Martin F1, une équipe particulièrement engagée

Chez Aston Martin F1, Matt Bishop, actuel directeur de la communication, et membre fondateur du Racing Pride Group, a soutenu de tout son poids les efforts de son pilote quadruple champion du monde.

« Je plaisante en disant que, lorsque je suis arrivé il y a près de 30 ans, j’étais le seul gay du village de la F1. »

« Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, mais les personnes LGBTQ+ en Formule 1 sont encore très rares. Alors, avoir quelqu’un comme Seb, qui est un homme hétérosexuel qui comprend parfaitement que l’on doit pouvoir vivre et laisser vivre, et aimer et faire l’amour avec qui l’on veut, est très encourageant. Comme je l’ai dit à Sebastian, cela signifie beaucoup pour moi. »

« Et je vais vous dire ceci. Si un homosexuel devient un pilote de Formule 1, qu’il roule pour une bonne équipe et qu’il gagne, il deviendra la plus grande et la plus aimée des stars du sport dans le monde entier. »

« Donc si quelqu’un est en Formule 3 ou en Formule 2 et qu’il est nerveux, il suffit de pousser la porte. Elle s’ouvrira pour vous, et vous deviendrez une superstar. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less