Japon, EL1 : Alonso se place en tête avant la pluie

Une première séance perturbée par la météo à Suzuka

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 octobre 2022 - 06:05
Japon, EL1 : Alonso se place en tête (...)

Le Grand Prix du Japon, 18e manche de la saison 2022 de F1, a débuté à Suzuka ce vendredi, marquant le retour de la Formule 1 au Pays du Soleil Levant pour la première fois depuis trois ans.

Les équipes ont présenté les nouveautés apportées sur leurs monoplaces, et notamment Ferrari, qui avait un nouveau plancher. Celui-ci n’est pas spécifique pour Suzuka mais permet d’améliorer la performance globale de la F1-75.

AlphaTauri n’a pas conservé son aileron avant testé à Singapour pour ce début de week-end, mais arborait en revanche un nouvel aileron arrière. Aston Martin F1 a apporté un nouveau beam wing, ces ailettes à la base de l’aileron arrière.

Williams a apporté un capot moteur au profil inférieur revu. L’équipe a expliqué que cela permettait de réduire la traînée de sa FW44. Alfa Romeo, enfin, a apporté un nouveau museau et un nouvel aileron avant, destinés à mieux rediriger le flux d’air vers l’arrière de la monoplace.

La pluie s’invite à Suzuka, comme prévu

La piste était détrempée et la pluie continuait de tomber au moment où les EL1 ont débuté. Si le soleil est annoncé pour les qualifications demain, la météo pourrait être peu clémente dimanche, et rouler sur l’asphalte humide a son importance pour les pilotes.

Yuki Tsunoda et Kevin Magnussen ont été les deux premiers courageux à sortir en piste pour évaluer les conditions. Le pilote AlphaTauri est revenu après un tour en expliquant avoir constaté "plusieurs rivières après le Secteur 1", des rigoles d’eau étant présentes sur le circuit.

Nicholas Latifi et Mick Schumacher sont ensuite sortis à leur tour, sur une piste toujours détrempée, et c’est Lance Stroll qui a suivi. Petit à petit, les pilotes se lançaient, mais la plupart d’entre eux n’étaient ni sanglés, ni casqués dans les garages.

Le Canadien a été le premier à tenter un chrono et a révélé que la piste était "plutôt sèche, avec peu d’eau stagnante". Le pilote Aston Martin F1 a toutefois interrompu son effort avant d’avoir fait un temps.

Charles Leclerc a confirmé le ressenti de Stroll en révélant qu’il était prêt à passer aux pneus intermédiaires, et ce après moins de 20 minutes de séance. Carlos Sainz a signé un temps en 1’49"952 en pneus pluie.

Leclerc a pris le meilleur temps en 1’48"104, alors que Sainz a progressé en 1’48"638. Valtteri Bottas a placé son Alfa Romeo en troisième position à une seconde de Leclerc, et juste devant la McLaren de Lando Norris, qui arborait encore la livrée spéciale vue à Singapour.

Sainz s’est plaint de bruit dans le moteur et a demandé à son équipe de vérifier le turbo, tandis que Norris se plaignait d’une alerte moteur. Malgré la tentation de passer en gommes intermédiaires, les pilotes continuaient à rouler en pneus pour la pluie.

Le meilleur temps provisoire a été repris par Sainz en 1’47"758, et Daniel Ricciardo a pris le troisième chrono, dans des conditions difficiles à analyser. Fernando Alonso, lui aussi en pneus wets, a signé le quatrième temps.

Les pneus intermédiaires rapidement plus efficaces

Max Verstappen est sorti des garages peu après la mi-séance, et la Red Bull RB18 du Néerlandais était chaussée de gommes intermédiaires. A la radio, Gianpiero Lambiase l’a prévenu d’une pluie arrivant près du circuit. Red Bull a également fait sortir Sergio Pérez en pneus intermédiaires.

Nicholas Latifi a fait une erreur à l’épingle, alors que la Williams du Canadien était chaussée de pneus pluie. Après un passage par les graviers, il est revenu en piste et a regagné son stand.

Le choix des pneus intermédiaires s’est avéré le bon puisque Verstappen a signé un chrono de 1’44’059, soit 3"699 de mieux que Sainz. Bottas, lui aussi en inters, a pris le deuxième temps à une seconde de la Red Bull, et Esteban Ocon l’a devancé en se plaçant à deux dixièmes du meilleur chrono, également avec des gommes à flancs verts.

Pérez a signé le quatrième chrono provisoire, et Verstappen a amélioré sa référence en 1’43"362. Ocon a ensuite pris la tête provisoire de la séance en 1’43"022. Stroll et Guanyu Zhou ont amélioré également, se positionnant respectivement cinquième et sixième devant les Ferrari.

Verstappen a regagné son garage tandis que Pérez est remonté en troisième position. Alex Albon a placé sa Williams en cinquième place, et Bottas a dépassé Pérez pour revenir au troisième rang.

Leclerc a amélioré en 1’42"634, et Norris est remonté au quatrième rang, à 1"2 de la référence. Sainz a battu de peu son équipier avec un 1’42"563, soit 0"071 de mieux que le pilote monégasque, qui a fait une petite erreur dans le virage de Degner.

Fernando Alonso a ensuite battu son compatriote en 1’42"248, soit trois dixièmes de mieux que les Ferrari. Les pilotes rapportaient une pluie peu intense, mais la piste était encore en train de progresser à ce moment des EL1.

Les pilotes Mercedes F1 ont pris la piste à une vingtaine de minutes de la fin de séance, et Kevin Magnussen a amené sa Haas en cinquième place, deux rangs devant son équipier Mick Schumacher. La pluie a ensuite repris de manière plus intense, et tous les pilotes ont regagné leurs stands.

A 5 minutes du terme de la séance, les pilotes Alfa Romeo, Zhou puis Bottas, ont repris la piste en gommes pluie. Le pilote chinois s’est plaint d’une "augmentation énorme de l’eau stagnante dans le Secteur 1".

Sainz, Leclerc, Schumacher, Stroll, Gasly, Tsunoda et Vettel ont également repris la piste pour un dernier run et des essais de départ sur piste mouillée. Bottas s’est fait une petite frayeur dans le 130R, mais sans conséquence.

Alonso conserve donc le meilleur temps de la séance devant les Ferrari de Sainz et Leclerc, puis Ocon et Magnussen. Verstappen est sixième devant Schumacher, Norris, Bottas et Pérez. Hamilton est 13e, Gasly 16e et Russell 18e.

Malheureusement, dans le dernier tour de la séance, Schumacher a perdu le contrôle de sa monoplace dans le virage Dunlop après un aquaplanage et a détruit la partie avant de sa Haas VF-22. Le pilote va bien mais ses mécaniciens vont devoir s’affairer pour qu’il puisse participer aux EL2, qui dureront 1h30 pour tester les gommes 2023.

Pos.PiloteVoitureTempsTours
01 Fernando Alonso Alpine Renault A522 1:42.248 7
02 Carlos Sainz Ferrari F1-75 1:42.563 15
03 Charles Leclerc Ferrari F1-75 1:42.634 16
04 Esteban Ocon Alpine Renault A522 1:43.022 5
05 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 1:43.258 15
06 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 1:43.362 4
07 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 1:43.761 13
08 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 1:43.889 7
09 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 1:43.969 13
10 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 1:44.234 4
11 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 1:44.429 15
12 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 1:44.486 8
13 Lewis Hamilton Mercedes W13 1:44.558 6
14 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 1:44.570 10
15 Alex Albon Williams Mercedes FW44 1:44.791 9
16 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 1:44.878 12
17 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 1:45.424 11
18 George Russell Mercedes W13 1:46.103 4
19 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 1:46.192 16
20 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 1:48.090 8

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos