Formule 1

Interview - Kevin Magnussen : J’aime rouler à Melbourne

Le Danois espère un nouveau bon résultat

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 mars 2020 - 17:18
Interview - Kevin Magnussen : J’aime (...)

Pour revenir sur ces essais, et sur le fait qu’ils étaient plus courts de deux jours que les années précédentes, quel était l’impact de ce roulage condensé sur votre préparation ?

"Pour être honnête, je n’ai pas ressenti une si grande différence. J’ai quand même eu beaucoup de temps dans la voiture même s’il ma manqué une demi-journée lorsque j’ai eu une casse sur une roue. Je me sens prêt pour le début de saison."

Quelle rôle avez-vous en tant que pilote pour la mise en place du plan de chaque journée de test, et est-ce que ça évolue au fil des essais après que vous passez du temps dans la nouvelle voiture ?

"J’ai un rôle, mais je laisse bien plus aux ingénieurs le soin de savoir ce qu’il y a besoin de tester. J’essaie ensuite de faire un travail régulier dans la voiture et d’apprendre ce que je peux faire pendant que je pilote. Bien sûr, beaucoup de tests effectués en pré-saison ne sont pas pertinents pour le pilote, mais on en profite car le processus d’apprentissage est effectué. En tant que pilote, vous préférez toujours faire des choses comme des simulations de course et de qualifications sans arrêt, mais ce n’est pas productif. On a tiré de bonnes choses des essais hivernaux cette année."

Le Grand Prix d’Australie vous a souvent souri, notamment avec votre premier podium en carrière pour vos débuts en 2015, et avec votre meilleur résultat de la saison l’an dernier, avec une sixième place. Qu’est-ce qui fait que ce GP semble fonctionner pour vous, est-ce juste une piste qui convient à votre style de pilotage ?

"Je ne pense pas que l’Albert Park convienne à mon style de pilotage, mais ceci dit, ce n’est pas une piste qui me déplaît, j’aime rouler sur ce circuit. C’est une piste normale pour moi et je pense que j’ai eu de la chance de faire des bonnes courses là-bas. Je ne peux pas vraiment donner de raisons à cela. Je pense que c’est une coïncidence, j’ai eu de bonnes courses en Australie. Bien sûr, quand vous vivez de bonnes courses à un endroit, vous avez toujours envie de revenir car ces bons souvenirs créent un bon état d’esprit."

Melbourne fête son 25e anniversaire en tant que course du calendrier de la F1. Qu’est-ce qui vous attire sur ce circuit et dans cette ville ?

"Il est associé depuis longtemps à l’ouverture de saison, ce qui donne une excitation et un certain niveau d’attente. Pour moi, c’est l’une des meilleures course de l’année grâce à cela, et tout le monde est excité de voir où on en est, et d’aller courir pour la première fois durant cette nouvelle saison. j’aime aussi la ville de Melbourne, j’aime y aller."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less