Formule 1

Haas : Pietro Fittipaldi là pour rester ?

Au moins une course de plus

Recherche

Par

7 décembre 2020 - 21:13
Haas : Pietro Fittipaldi là pour (...)

Après avoir écarté un Romain Grosjean ayant connu un des accidents les plus spectaculaires de l’histoire de la Formule 1, Haas a fait le choix de Pietro Fittipaldi pour le Grand Prix de Sakhir. Un moyen pour le jeune aux dents longues de faire ses preuves ?

Première course GP de F1 pour Pietro Fittipaldi

Dire que Pietro Fittipaldi avait la pression pour ce premier GP de F1 est un euphémisme. Le Brésilien remplaçait Romain Grosjean, qui a connu un accident particulièrement catastrophique, mais qui s’en est sorti miraculeusement presque indemne. Installé dans la Haas, Fittipaldi devait prouver qu’il avait les épaules…

Et la course n’a pas commencé sous les meilleurs auspices pour Pietro Fittipaldi. Il avait reçu une pénalité avant même que les qualifications du week-end commencent. En cause ? Un pack batterie à changer, ainsi qu’une unité de contrôle électronique. À l’inverse d’une batterie voiture classique, une batterie de Formule 1 ne sert pas à démarrer le moteur, mais à récupérer une partie de l’énergie cinétique et de la chaleur, afin d’améliorer la vitesse.

Cette électricité ainsi générée permet d’améliorer les performances. Une batterie de voiture classique sert cependant uniquement à démarrer et à alimenter les fonctionnalités annexes, comme les phares. C’est pourquoi il était crucial d’en avoir une en bon état de fonctionnement pour Fittipaldi. Et malgré la pénalité, il n’a pas démérité. Parti en fond de grille, le pilote Haas, il a fini dernier parmi les classés – mais sans commettre de faute. Cela n’a pas été le cas d’un autre débutant chez Williams : Jack Aitken.

Pietro Fittipaldi installé pour un temps aux commandes de la Haas ?

Quand reviendra Romain Grosjean ? Le Français a expliqué récemment qu’il éviterait de conduire si cela met en danger la rééducation de sa main gauche. Plus brûlée que la droite, celle-ci devait peut-être subir une greffe de peau. Grosjean a donc expliqué s’abstenir jusqu’à la fin de l’année, afin d’éviter cette procédure invasive, qui pourrait jouer sur la mobilité de sa main. Le pilote a également révélé s’être cassé la main droite plus tôt dans l’année : la prudence est donc de mise.

Grosjean ayant choisi de s’abstenir jusqu’à 2021, c’est Fittipaldi qui le remplace – pour un temps. Le timing est plutôt mauvais pour Grosjean : la fin de la saison est là, et janvier marquera une nouvelle période d’incertitude. Le Français a cependant confirmé qu’il était motivé pour faire des tests privés notamment pour Mercedes, si c’est possible pour lui. Il y a cependant une possibilité que sa dernière course marque la fin de sa carrière en Formule 1.

Quant à Pietro Fittipaldi, il pourrait essayer de prendre cette opportunité pour séduire une nouvelle écurie en début d’année 2021. Sera-ce suffisant ? Cela reste à voir. Sa course au GP de Sakhir était la toute première, et on pourrait considérer son manque d’expérience comme un handicap… sauf s’il parvient à briller.

Du côté de Haas, l’envie est en tout cas au calme. Aucune illusion n’est possible sur les performances de l’équipe pour la fin de la saison. C’est pourquoi le responsable Guenther Steiner a parlé de « pause hivernale bien méritée » avant de pouvoir repartir de plus belle.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less