Formule 1

Vettel s’en tire avec une réprimande !

Il a eu chaud après la pesée

Recherche

Par Valentin Vilnius

10 novembre 2018 - 21:32

Sebastian Vettel s’en tire finalement avec une réprimande pour avoir largement raté les procédures de pesée de la FIA à la fin de la Q2.

Le pilote Ferrari risquait des places de pénalité sur la grille de départ du Grand Prix du Brésil, voire l’exclusion de la séance. Il garde finalement sa 2e place.

Une amende de 25 000 euros a été de plus infligée à Ferrari.

Pour prendre leur décision, les commissaires ont non seulement entendu Sebastian Vettel, mais encore étudié les images et la télémétrie de la Ferrari.

Les commissaires ont tout d’abord cherché à savoir si « l’article 29.1.a.i. » avait été enfreint par Sebastian Vettel. La réponse a été négative. Les commissaires précisent que Sebastian Vettel a « finalement coupé son moteur, même si ce ne fut pas pour la durée attendue pour une procédure normale. »

Ainsi, « un poids a pu être obtenu », indiquent les commissaires. Autrement, Sebastian Vettel aurait été exclu des qualifications.

La FIA poursuit :« Les éléments obtenus lors de la pesée sont de nature à satisfaire les exigences du règlement. Par conséquent, les commissaires n’ont trouvé aucune infraction à cet article. Néanmoins, les officiels ont donné leurs directives aux pilotes pour que la pesée soit effectuée d’une manière ordonnée et sûre, sans la possibilité d’endommager les instruments de pesée. »

Pourquoi Sebastian Vettel a-t-il alors écopé d’une réprimande ? Parce que la FIA a peu aimé le comportement du pilote Ferrari, excédé face aux commissaires qui entouraient les plots autour de la balance.

« Les commissaires ont observé que le pilote n’avait pas arrêté le moteur au moment indiqué par le commissaire sur la balance, puis avait renversé le cône placé pour arrêter le pilote avant que sa voiture n’atteigne la balance – ce qui fut le cas pour le pilote. »

Alors qu’on commissaire faisait signe à Sebastian Vettel d’arrêter sa monoplace, le pilote Ferrari n’a rien voulu savoir et a voulu l’intimider, poursuivent les commissaires.

« Sans heurter le commissaire, le pilote l’a forcé à se pousser pour qu’il puisse monter sur la balance. Ensuite, il a éteint son moteur. Une fois le poids pris, il n’a pas attendu les commissaires pour enlever sa voiture de la balance. Il a ensuite redémarré sa voiture et est parti de la balance, ce qui n’est pas la procédure, parce que cela peut endommager la balance, ce qui fut le cas en effet. »

« Personne ne fut certes blessé lorsque la balance s’est enlevée de la voiture, et même si les commissaires acceptent le fait que le pilote ne se soit pas enlevé de la balance d’une manière inconsidérée, la procédure est établie exactement pour que la balance ne soit pas endommagée, ou pour qu’une situation potentiellement dangereuse ne se présente pas, ce qui fut exactement le cas. »

La conclusion des commissaires est tout de même sévère à l’encontre de Sebastian Vettel, coupable de n’avoir « pas suivi les instructions des officiels en vue d’assurer la sécurité et le déroulement adéquat » de la séance.

A la réprimande de Sebastian Vettel s’ajoute donc une amende de 25 000 euros. De quoi rembourser la balance de la FIA !

expand_less