Formule 1

Une journée productive pour Haas et Magnussen

Une sortie de piste mais peu de temps perdu

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 février 2017 - 19:17
Une journée productive pour Haas et (...)

L’équipe Haas a démarré sa deuxième saison mieux qu’elle avait commencé la première, puisqu’elle avait raté la majorité de la première semaine d’essais en 2016. Malgré quelques problèmes aujourd’hui, le programme prévu a été accompli dans les grandes lignes.

"Il est trop tôt pour tirer des conclusions mais les premières impressions sont plutôt bonnes malgré quelques problèmes attendus sur une voiture entièrement nouvelle" explique Günther Steiner à Nextgen-Auto.com. "Il y a encore beaucoup de temps avant l’Australie et je ne veux pas faire de plans sur la comète. Nous voulons travailler autant que possible pour être prêts pour la première course".

"Nous avons eu un problème électronique sur un capteur, ce n’étaient que des petits problèmes mais il a fallu les régler et on a perdu une heure. Mais c’est les choses que l’on fait lors de cette première journée, ce n’est pas parfait car nous ne sommes pas Mercedes ou Ferrari et il y a encore du travail pour arriver à leur niveau. Cependant, un problème nous avait bloqué toute une journée aux stands l’an dernier et ce n’est pas le cas cette année, nous sommes bien mieux préparés".

En plus de la nouvelle voiture, Haas a disputé sa première séance d’essais avec sa nouvelle recrue, Kevin Magnussen, qui sera encore au volant demain.

"Nous sommes satisfaits de Kevin, il nous donne un très bon retour d’information. Il a déjà passé du temps avec son ingénieur de course avant le début de la saison et ils ont déjà leur propre méthode de communication. Le but demain sera assez similaire à celui d’aujourd’hui, à savoir essayer d’autres réglages, de continuer à apprendre la voiture, mais rien d’extravagant".

Le Danois a commis une petite erreur qui a conduit à la casse de l’aileron avant, mais Steiner ne s’alarme pas quant aux dégâts subis : "Nous n’en avons pas énormément, nous espérons pouvoir réparer celui-ci afin de pouvoir le réutiliser demain. Nous n’aurons pas d’évolutions durant ces essais, nous verrons ensuite pour en amener au Grand Prix d’Australie".

Enfin, Haas utilisait également la nouvelle version du bloc propulseur Ferrari. Si le sentiment global est positif, il faudra l’ensemble des données pour savoir à quel point Ferrari a progressé dans ce domaine.

"Les deux moteurs sont différents et difficiles à comparer car tout autour d’eux est nouveau. Le point de comparaison est plus pertinent avec les autres équipes mais encore une fois je ne veux pas m’avancer. Dans l’ensemble, la voiture est au niveau attendu en termes de performances et de comportement".

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less