Formule 1

Pour Berger, il y a trop de formules de promotion

"Le système ne fait pas ce qu’il est censé faire"

Recherche

Par

14 août 2012 - 16:43
Pour Berger, il y a trop de formules de

Ancien pilote de Formule 1, ancien patron d’écurie et actuellement président de la commission monoplaces à la FIA, Gerhard Berger estime qu’il y a trop de formules de promotion qui masquent les capacités des meilleurs pilotes. Pour l’Autrichien, le système doit être revu pour que les talents puissent réellement émerger avant d’arriver en Formule 1.

« Les gens se plaignent en disant que les meilleurs pilotes sont maintenant tous dispersés », a expliqué Berger dans la dernière édition du magazine de la FIA InMotion. « Vous ne pouvez pas regarder le championnat de Formule 3 britannique, par exemple, et dire : "Celui-là est certain d’aller en Formule 1". Actuellement, les meilleurs pilotes sont tous dispersés : il y en a un en F3, un en GP3, un en Formule Renault, un en Formule Abarth. Le système ne fait pas ce qu’il est censé faire. C’est à dire donner à un jeune pilote très talentueux un CV qu’il pourra utiliser pour progresser vers la F1 ».

« Je suis passé moi-même par ce système et j’ai l’ai observé depuis 30 ans », a poursuivi Berger. « Je suis sûr que je peux apporter quelque chose à ce sport grâce à tous les contacts que je me suis fait durant ma carrière. La chose la plus urgente consiste à faire le tri en Formule 3. Pour moi, cela a toujours été la série la plus importante pour les jeunes pilotes. C’est là que vous pouvez vraiment voir pour la première fois si quelqu’un a du talent. Mais aujourd’hui, il y a tellement de championnats à l’intérieur même de la F3 ».

L’Autrichien fait référence aux différentes championnats nationaux qui ne sont plus très compétitifs car « il n’y a que 8 ou 10 voitures engagées et chaque série a ses règlements. Ce n’est pas la Formule 3 que nous connaissons » ; ajoute l’ancien pilote Ferrari.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less