Formule 1

Pirelli de nouveau ’plus tendre’ sur le circuit des Amériques

Un cran de mieux que l’an dernier

Recherche

Par Olivier Ferret

16 octobre 2018 - 14:16
Pirelli de nouveau 'plus tendre' sur (...)

Pirelli sera ce week-end le sponsor titre du Grand Prix des Etats-Unis, où le manufacturier nomine les mélanges soft, supersoft et ultrasoft. Soit la même sélection que celle effectuée lors de la saison 2018 en Australie, il y a sept mois, puis lors de trois autres manches en Azerbaïdjan, en France et en Autriche.

Cette épreuve sera cruciale dans la lutte pour le championnat Pilotes, ajoutant du piment à un circuit déjà spectaculaire par ses caractéristiques, réunissant ce qui se fait de mieux sur d’autres pistes inscrites au calendrier.

Les meilleurs records ayant par ailleurs été battus sur 14 tracés visités depuis le début de l’année, celui du Grand Prix des Etats-Unis s’apprête à être le prochain sur la liste !

LE CIRCUIT DU POINT DE VUE DES PNEUMATIQUES :

- Pirelli propose à Austin la même sélection de pneumatiques que l’an passé, mais un cran plus tendre, comme le sont tous les mélanges de 2018 par rapport à leurs équivalents de 2017.

- Le Circuit des Amériques, qui tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, propose une grande variété de virages qui nécessitent un véritable compromis dans les réglages.

- La portion la plus marquante est représentée par la montée menant à l’épingle en descente du virage n°1. Y déceler le point de freinage optimal se révèle extrêmement complexe.

- Trois longues lignes droites permettent de refroidir la gomme à chaque tour, et il est essentiel de la maintenir dans la bonne fenêtre de fonctionnement.

- Lewis Hamilton s’imposa la saison dernière pour le compte de Mercedes au prix d’une stratégie d’un arrêt aux stands, tandis que Sebastian Vettel, 2e à bord de sa Ferrari, en respecta un second. On observa d’ailleurs une mixité de choix tactiques, entre un et deux pit-stops, à tous les niveaux du classement.

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli : « Comme l’an passé, nous nous attendons à observer diverses stratégies, mais en raison de différentes variables, comme la météo ou les caractéristiques du tracé, il est toujours difficile de prédire le moindre scénario. Ces dernières années, l’asphalte posé en 2012 semble s’être stabilisé, mais il sera important pour les écuries d’avoir une lecture précise des dernières conditions durant les essais libres, afin de déterminer les solutions tactiques optimales. Un paramètre qui n’est jamais simple sur cette piste, même si elle est propice aux dépassements, comme nous avons pu en témoigner la saison dernière. En 2018, cette épreuve revêt pour nous une importance particulière, car Pirelli est le sponsor titre du Grand Prix. Cela souligne combien les Etats-Unis tiennent une place à part pour notre entreprise, et l’ouverture d’une boutique P Zero World, à Los Angeles, il y a deux ans, en est la preuve. »

expand_less