Formule 1

Offrir du spectacle aux fans, le but premier des patrons d’écuries

C’est ce qui fera progresser la Formule 1

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 octobre 2018 - 18:41
Offrir du spectacle aux fans, le (...)

Les directeurs d’équipe veulent du changement en 2021, lorsque le nouveau règlement sera mis en place. S’ils ne s’attendent pas à une évolution drastique du niveau global des équipes, ils espèrent que celui-ci pourra permettre aux équipes d’offrir un plus beau spectacle aux fans, qu’ils considèrent désormais au centre des préoccupations, pour fidéliser le public de la discipline.

"Il y a eu beaucoup de discussions récemment avec toutes les équipes et avec les détenteurs des droits commerciaux et la FIA pour envisager d’apporter des changements qui sont meilleurs pour les fans, tant du côté sportif que sur les règlements techniques" explique Otmar Szafnauer, directeur de Racing Point Force India. "Nous en sommes encore à ce processus de discussion. Il y a de bonnes idées et des idées qui peuvent s’écarter de ce qu’a toujours été la Formule 1, alors nous devons vraiment faire attention à prendre de bonnes décisions et à toujours avoir les fans à l’esprit."

"Je pense que la grande différence maintenant, c’est que nous travaillons avec plus de données et plus de commentaires des fans, de sorte que nous pouvons, espérons-le, élaborer des règlements sportifs et techniques qui amélioreront le spectacle. Ils visent tous à améliorer les dépassements, des courses plus excitantes et peut-être même plus d’action en un week-end. Je pense donc que la direction est la bonne."

Pour Fred Vasseur, directeur de Sauber, c’est également l’écart entre les équipes qui doit être réduit pour que le spectacle revienne : "L’objectif de l’avenir global est d’augmenter le spectacle. La meilleure façon de le faire est de combler l’espace entre les voitures. Si vous voulez avoir une course excitante, vous devez faire en sorte que le gars en dixième place soit, dans certaines circonstances, capable de se battre pour le podium."

"Ce n’est pas du tout le cas, si vous regardez les dernières courses, les six premiers peuvent toujours remonter même s’ils ont pris un tour ou s’ils ont fait un arrêt imprévu dans le premier tour. Le fait d’introduire le plafonnement des coûts est une chose, et d’avoir une meilleure répartition en termes de prix, permettra aux équipes de la deuxième moitié de la grille de combler un peu l’écart. Mais je suis toujours convaincu qu’il nous sera difficile en 2021 de nous battre avec les meilleures équipes."

expand_less