Formule 1

Montezemolo tacle aussi Schumacher

Il n’a pas joué le jeu

Recherche

Par Olivier Ferret

3 décembre 2012 - 08:37
Montezemolo tacle aussi Schumacher

Après avoir taclé Bernie Ecclestone, le président de Ferrari était décidément très en forme à Valence ce week-end. Il s’en est pris à son ancien pilote, Michael Schumacher.

Au Brésil, Schumacher a reconnu avoir facilité la tâche de Sebastian Vettel en se laissant dépasser facilement. Horner avait salué la sportivité du septuple champion du monde, dans un dépassement symbolique d’un passage de témoin en F1.

Mais Montezemolo ne le voit pas ainsi. "J’espérais une course légèrement différente de la part de Michael Schumacher parce qu’il a des liens avec nous, il partage avec nous des moments extraordinaires de sa carrière et on se sent très proche de lui. Je sais qu’on a parlé de passage de témoin mais son geste, aussi beau soit-il, aurait pu changer la face du championnat."

L’Italien a aussi suggéré que Vettel a eu la vie facilitée par d’autres pilotes dans ses manœuvres de dépassement. "Mais je ne veux pas faire plus de commentaires si ce n’est que par le passé nous avons été fortement critiqués lorsque nous jouions sur le terrain de l’esprit d’équipe."

L’occasion pour Montezemolo de réaffirmer les valeurs de Ferrari.

"J’ai toujours dit à mes pilotes qu’ils ne courent pas pour eux-mêmes mais pour Ferrari. Nous avons une seule équipe, vous pouvez le voir en piste ou lors des arrêts aux stands. C’est l’une des choses que j’apprécie le plus chez Felipe Massa, d’être toujours au service de l’équipe, comme Fernando l’est aussi."

"Nous avons été critiqués sur notre façon d’appliquer ces règles d’équipe mais c’est aux spectateurs de juger. Je n’aime pas créer de controverse pour le plaisir : nous allons de l’avant et chacun peut avoir son jugement. Mais le comportement de Ferrari a toujours mis en valeur l’esprit d’équipe et le sport."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less