Formule 1

Liberty Media réfléchit à un calendrier classé par région du monde

Et à plus de courses urbaines

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 avril 2017 - 11:06
Liberty Media réfléchit à un calendrier

Parmi les mesures réfléchies par les nouveaux propriétaires de la Formule 1, Liberty Media, une refonte du calendrier est à l’étude, et plus précisément une refonte qui permettrait de caler les courses par groupes et par tranches horaires.

"Nous avons une vision dans laquelle nous voyons la tranche suivante de courses, sans parler de villes en particulier" explique le manager commercial de la F1, Sean Bratches.

"Nous aimerions créer un équilibre entre Europe, Amérique et Asie. Dans l’idéal, nous aimerions que toutes les courses d’une région soient disputées avant de passer à la région suivante, et ainsi de suite. Evidemment, ce serait avantageux pour les équipes qui bougent tout leur matériel, mais aussi pour les fans".

"Il faudrait pouvoir dire aux fans : "Lors des deux prochains mois, vous allez devoir vous lever tôt, puis lors des deux ou trois mois suivants, ce sera en journée avant que les suivants ne soient le soir". Ce serait très important".

Bratches veut créer des événements plus importants en termes de rayonnement afin de souder les fans et les personnalités autour de la discipline, mais souhaite surtout ajouter des courses urbaines dans des villes bien choisies.

"Nous voulons aller chercher ces villes et les identifier afin d’avoir plus de circuits urbains en plus des pistes traditionnelles, nous voulons un équilibre. Nous voulons des centre-villes avec un très large public afin d’attirer l’intérêt autour de la piste".

"Nous voulons que les promoteurs comprennent l’art de la promotion, ce qui est surtout l’art de proposer une belle histoire et de mettre les fans dans des sièges afin de leur offrir une expérience unique. Nous allons nous associer avec eux et je suis optimiste quant à cette partie de notre discipline" conclut Bratches.

Chase Carey s’est également emparé du dossier puisque le calendrier est en train de subir déjà de premières modifications avec notamment la disparition de la Malaisie et le retour du Grand Prix de France.

"Nous y travaillons, c’est une idée d’organiser des courses dans un ou deux fuseaux horaires au maximum afin de grouper jusqu’à quatre courses et éviter la difficulté des courses enchaînées".

Enfin, Carey réfute que la F1 cherche absolument à se refaire une base solide en Asie malgré la disparition prochaine du Grand Prix de Malaisie : "Ce n’est pas vrai, nous avons dit que nous voulons développer la F1 en Amérique et garder sa base en Europe de l’Ouest".

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less