Formule 1

Ferrari a reçu une dure leçon à Silverstone

Des problèmes qui ont gâché le travail des pilotes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 juillet 2016 - 11:28
Ferrari a reçu une dure leçon à (...)

Ferrari a connu un week-end catastrophique à Silverstone, à peine sauvé par une solide cinquième place de Kimi Raïkkönen au terme d’un week-end sans histoire pour le Finlandais. Du côté de Sebastian Vettel, la pénalité de cinq places sur la grille n’a pas aidé un rythme de course assez déplorable.

"Nous savions en arrivant ici que ce n’était pas un circuit pour nous, mais si l’on veut être les meilleurs nous ne devons pas avoir de point faible" reconnaît Maurizio Arrivabene.

"C’est un circuit qui, hormis du point de vue du moteur, demande d’être efficace sur plusieurs points où nous ne l’étions pas. Ce n’est pas la première fois que ça arrive, mais peut-être que c’était plus évident ce week-end. Dans ces conditions, nous avons opté pour une stratégie très agressive en mettant les intermédiaires après la sortie de la voiture de sécurité, mais ça n’a pas payé avec la sortie de la voiture de sécurité virtuelle".

"Pour être honnête, la meilleure chose que nous pouvions espérer était de gagner une place. Nos pilotes ont fait du bon travail malgré quelques entraves et des problèmes techniques frustrants."

"Nous devons maintenant penser à la Hongrie et tirer le meilleur de la leçon que nous avons reçue en Angleterre," ajoute-t-il.

Pour l’Italien, comme l’a dit Sebastian Vettel, il n’y a pas de raison de paniquer.

"Nous n’avons même pas passé le cap de la mi-saison. Bien entendu le combat n’est pas fini avec Mercedes. Je ne cache cependant pas le fait que si nous voulons que le rêve continue, il va falloir reprendre le contrôle."

Arrivabene confirme que l’aérodynamique est le principal problème de la voiture, sans compter les problèmes de fiabilité de la boîte de vitesses.

"Je ne sais pas encore s’il s’agit d’un problème de conception de la boîte ou de qualité des matériaux. Nous n’avons pas encore le détail. J’espère que c’est une question de qualité évidemment."

"Le principal objectif est de remettre Red Bull derrière nous. Nous pourrons alors attaquer Mercedes. En Hongrie, nous saurons si l’Angleterre était une exception. Nous ne pourrons pas subir la même défaite sur le Hungaroring."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less