Formule 1

Conseil Mondial : les décisions pour le règlement sportif

Les règles en vigueur en 2014

Recherche

Par

28 juin 2013 - 16:30
Conseil Mondial : les décisions pour (...)

Le président de la FIA et le détenteur des droits commerciaux ont fait savoir que les négociations concernant les accords Concorde étaient proches d’être bouclées et que le contrat entre la FIA et la FOM serait très prochainement signé. Voici les changements appliqués dès l’an prochain au règlement sportif.

- Suite à une requête de Mercedes, une équipe pourra fournir au maximum quatre équipes à partir de 2014.

- Un permis à points sera introduit pour les pilotes. Si un pilote prend plus de 12 points de pénalité, il sera banni de la course suivante. Les points resteront sur le permis un an à compter de l’infraction. Les pilotes pourront prendre de 1 à 3 points sur leur permis selon l’infraction où le méfait commis.

- La procédure permettant à un pilote de rendre une position après l’avoir gagnée illégalement est adoptée.

- Une réduction conséquente dans la quantité d’essais en soufflerie et de conception par ordinateur est imposée afin de réduire les coûts et potentiellement autoriser deux équipes à partager une soufflerie.

- Quatre sessions d’essais de deux jours seront autorisées durant la saison en remplacement des huit journées actuelles de tournages promotionnels et des trois jours d’essais jeunes pilotes. Ils se tiendront les mardis et mercredis après les Grands Prix et sur des circuits européens toujours dans une logique de réduction des coûts.

- Les essais seront autorisés en janvier 2014 afin d’autoriser des tests plus précoces des nouveaux blocs moteurs.

- Pour des raisons de sécurité, toutes les personnes travaillant sur la voiture lors d’un arrêt au stand devront porter une protection à la tête.

- Chaque pilote aura un train de pneus offert à utiliser la première demi-heure des essais du vendredi matin, dans le but d’encourager les équipes à prendre la piste à ce moment-là sans risquer d’user des pneus inutilement dans leur quota.

- De nouvelles règles ont été confirmées concernant les moteurs. Il a été convenu que seuls 5 moteurs pourront être utilisés par pilote chaque saison. L’utilisation de blocs moteurs supplémentaires obligera le pilote à partir des stands. Tout changement de pièce spécifique sur les 5 autorisés, telles que le turbo, la centrale de récupération d’énergie ou les unités de stockage d’énergie, entraînera une pénalité de 10 places.

- Aucun motoriste ne pourra homologuer plus d’un moteur pendant la période d’homologation allant de 2014 à 2020. Les modifications du moteur homologué restent possibles pour améliorer l’installation dans la voiture, la fiabilité ou les coûts

- Les pilotes devront utiliser leur boîte de vitesses pendant six Grands Prix consécutifs, au lieu de 5 actuellement

- Aucune voiture ne pourra utiliser plus de 100 kilos d’essence pour la course, du moment où les feux s’éteignent jusqu’au drapeau à damiers. Cela surveillé à travers un appareil de mesure du flux installé par la FIA

- La vitesse maximum dans les stands, qui est de 60 km/h actuellement pendant les libres et 100 km/h pendant la course (60 km/h tout le temps à Melbourne, Monaco et Singapour) sera changée pour qu’elle soit pendant toute la durée d’un week-end à 80 km/h (sauf les trois courses mentionnées où elle restera à 60 km/h). Cela a été décidé pour des raisons de sécurité parce que la plupart des incidents arrivent pendant la course et les pilotes ont peu de chance de s’exercer à freiner depuis une vitesse de 100 km/h avant la course.

expand_less