Motorsport

Questions à Pierre Campana

Après son triomphe en deux roues motrices au Monte-Carlo

Recherche

Par

1er février 2011 - 10:46
Questions à Pierre Campana

Pierre Campana revient sur son succès au Rallye Monte-Carlo, lors duquel il a triomphé en catégorie deux roues motrices, un an seulement après sa découverte de la mythique épreuve. Pierre évoque les bons et mauvais moments de cette édition, et ce que ce résultat signifie pour le reste de la saison 2011.

Pierre, une superbe sortie au Monte-Carlo – était-ce spécial pour vous ?

“Ca a été formidable de prendre part à cette édition du centenaire du Rallye Monte-Carlo, le plus célèbre au monde. L’année dernière, pour ma première participation, j’avais pris la deuxième place en deux roues motrices. Je visais donc la victoire cette fois-ci. Mais il s’agit d’une épreuve à part, très exigeante. Nous avons travaillé d’arrache-pied tout au long de la semaine, en restant concentrés sur notre objectif. Ce résultat -le meilleur de ma carrière jusque-là- m’apporte donc une immense satisfaction.”

Tout n’a pourtant pas été simple ?

“Je ne m’attendais pas à ce que tout se passe comme sur des roulettes. Mais je n’imaginais pas non plus connaître ces soucis dès la première spéciale. J’ai du passer quatre voitures plus lentes ! Aucun pilote ne m’a facilité la tâche, ce qui n’était pas très correct. Malheureusement, en doublant le quatrième concurrent, j’ai connu un contact qui a endommagé ma suspension. Les deuxième et troisième secteurs chronométrés se sont bien passés. J’ai signé le meilleur temps dans l’ES2, le long et légendaire Burzet, ce qui était très satisfaisant. J’étais revenu à deux secondes du leader de la catégorie avant l’ES4, mais avant que nous ayons pu nous élancer les organisateurs ont du arrêter les concurrents en raison d’un accident. En vertu de l’application du règlement, notre temps a été établi sur la base de celui réalisé dans l’ES3. Nous nous sommes donc retrouvés en tête de la catégorie, pour 12 secondes. La deuxième journée a été difficile d’entrée. Une crevaison nous a fait rétrograder, puis la neige est arrivée dans l’après-midi, compliquant encore les choses. Nous avions pris la décision d’utiliser des pneus neige non cloutés, en fonction des informations et prévisions dont nous disposions en quittant l’assistance. Mais les conditions ont vite empiré. Heureusement, nous avions deux roues de secours cloutées, et pour être honnête, vues les conditions, j’étais heureux d’en sortir entier.”

Vous dominiez votre sujet lors des dernières spéciales, malgré la pression ?

“Nous avons débuté la troisième journée à la troisième place de la catégorie deux roues motrices, avec beaucoup de temps à rattraper. J’ai donc abordé chaque spéciale à fond, pour y donner le meilleur de moi-même, tout en essayant de ne pas me mettre trop de pression. Mais mon but restait la victoire... La première spéciale longue de 30 km s’est super-bien passée, la voiture et les pneus étaient fantastiques. Et puis sont arrivés les légendaires passages de nuit, et je me suis régalé. Ce sont aussi ces moments qui rendent ce rallye unique. Être aussi rapide dans ces spéciales a été un grand bonheur. Résultat, non seulement nous avons comblé l’écart, mais nous avons gagné avec près d’une minute d’avance ! Merci à ma copilote Sabrina, au team Munaretto, à Michelin et à mon sponsor Ellip6, ce résultat est aussi le leur. J’ai pris beaucoup de plaisir à travailler ces douze derniers mois avec Ellip6, je suis heureux de les voir récompensés ainsi.”

Vous voilà donc en tête de la catégorie deux roues motrices en IRC, quelle sera la suite de votre saison ?

“J’espère que ma performance au Monte-Carlo renforcera l’intérêt pour mes capacités, mon potentiel. Nous travaillons avec mon management à finaliser les plans pour le reste de la saison. Mon objectif est de m’aligner au Tour de Corse, mi-mai, au volant d’une S2000. Je veux poursuivre sur l’élan du Monte-Carlo. Peut-être cela va-t-il décider un constructeur à faire un pari ? Je sais ce que je peux réaliser, et avec le soutien adéquat, je suis plus déterminé que jamais à le démontrer.”

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less