Motorsport

Neuville félicité par ses patrons

Thierry Neuville impérial en Corse

Recherche

Par Olivier Ferret

17 mai 2011 - 15:47
Neuville félicité par ses patrons

En performances pures, il était intouchable. En tête – pratiquement – d’un bout à l’autre de l’épreuve, Thierry Neuville a remporté sa première victoire IRC sur le terrain le plus difficile qui soit, le mythique Tour de Corse.

« Les derniers kilomètres ont été les plus longs et les plus intenses de ma carrière, souffle Thierry, enfin soulagé. Pendant deux jours, j’ai réussi à mener mon rallye sans penser au fait que j’étais en tête. Ce samedi, progressivement, la pression est venue. Je l’avais déjà vécue il y a un mois, aux Canaries. Cette expérience m’a aidé à réussir à me concentrer, jusqu’au bout et sans faiblesse, sur mon pilotage. C’est fait, j’ai remporté ma première victoire. Ce n’est pas la dernière ! », s’exclame, libéré, le pilote du Team Peugeot Belgique-Luxembourg.

Les plus rapides à huit reprises, sur un total de treize spéciales disputées, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul ont bâti leur succès avec autant de brio que d’intelligence.

« A partir de samedi midi, j’ai continué de me livrer « à fond » partout où j’étais sûr de mes notes et de la difficulté du virage. Par contre, sur les « pièges », je levais délibérément le pied pour ne pas me faire surprendre. En agissant de la sorte, j’ai continué d’aligner, en toute sécurité, les meilleurs chronos. J’ai poursuivi ainsi jusqu’au bout. »

« La rapidité avec laquelle Thierry accède à la maturité est stupéfiante, estime Marc Van Dalen, team manager de l’équipe Peugeot Belgique-Luxembourg. A 22 ans, en tête pendant trois jours, il a géré la pression de l’enjeu, la pression de la concurrence et la difficulté du terrain à la façon d’un vieux briscard. C’est enthousiasmant pour l’avenir. »

Sa victoire permet à Thierry de grimper à la troisième place du classement provisoire du Challenge IRC « Pilotes », à portée de fusil de la première position.

« Je suis particulièrement heureux pour Thierry et pour Nicolas, commente Stéphane Le Guével, directeur général de Peugeot Belgique-Luxembourg. Ils nous récompensent de la plus belle façon pour la confiance que nous avons placées en eux. En 2010, nous avons choisi de miser sur un jeune pilote belge afin de l’aider à monter en puissance. Sa première saison a été consacrée à l’apprentissage. Pour 2011, l’objectif était que Thierry monte à plusieurs reprises sur le podium, mais nous n’aurions jamais osé envisager qu’il nous conquière aussi tôt sa première victoire, surtout pas sur un terrain aussi exigeant que la Corse. J’englobe dans les félicitations Thierry, Nicolas, son copilote, mais aussi toute l’équipe Peugeot Belgique-Luxembourg, à commencer par les ingénieurs et les mécaniciens de Kronos Racing, qui ont préparé une 207 S2000 à l’efficacité sans faille. »

Thierry Neuville est le deuxième belge à s’imposer en Corse. En 1955, la toute première édition du Tour a été remportée par Gilberte Thirion. Quarante ans plus tard, en 1995, un autre Saint-Vithois, Bruno Thiry, a abandonné en vue de l’arrivée alors qu’il avait course gagnée. Il est désormais vengé.

« J’en suis ému, murmure le vainqueur. Heureusement qu’on ne me l’a pas rappelé plus tôt, mes derniers kilomètres auraient été encore plus difficiles. »

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less