Formule 1

‘Un sentiment étrange’ : Albon raconte comment il a évacué la pression de la F1

Comme s’il n’avait pas tout à fait réalisé son nouveau statut

Recherche

Par A. Combralier

20 décembre 2019 - 15:10
‘Un sentiment étrange’ : Albon raconte (...)

Même s’il restera comme le seul pilote de la filière Red Bull à ne pas être monté sur un podium cette année (après son accrochage avec Lewis Hamilton dans les derniers tours du Grand Prix du Brésil), Alexander Albon est aussi la révélation et finalement le grand gagnant du jeu des chaises musicales à Milton Keynes.

Confirmé chez Red Bull l’an prochain, Alexander Albon a paru mieux encaisser la pression et le stress que Pierre Gasly à Milton Keynes. Comme s’il n’avait jamais vraiment pu réaliser la rapidité de son ascension en F1… Et c’est en effet ce genre de sentiment et d’impression qu’a pu éprouver Alexander Albon, comme il l’a récemment confié.

« Vraiment, c’est un sentiment très étrange. J’ai bien réalisé que je suis chez Red Bull mais dans le même temps, ça ne m’a pas frappé. »

« C’est comme si j’avais flotté au-dessus de ma première année en F1. Je n’ai vraiment pas la sensation d’être au courant de quoi que ce soit, de réaliser tout cela, et je pense que c’est une bonne chose. »

Ce sentiment « étrange » est le résultat d’une approche décontractée du rookie thaïlandais, qui a visiblement porté ses fruits.

« C’est parce que je ne ressens pas la pression. C’est bien. Je suis sûr que pendant l’hiver, je vais plus y réfléchir, avoir vraiment du temps pour moi. »

« Je fais vraiment en sorte d’être au courant de ce qui m’est vraiment arrivé. Parce que piloter pour une écurie de pointe pour votre première année, je pense que ça a dû être la première fois que ça arrive depuis Lewis Hamilton chez McLaren [même si Kevin Magnussen avait aussi débuté chez McLaren en 2014]. »

« La dernière fois que c’est arrivé, c’était il y a plus de dix ans. »

Qu’est-ce qui a permis à Alexander Albon de se sentir sans pression en particulier cette année ? Sans doute aussi le fait d’avoir un volant assuré chez Toro Rosso, quelles que soient ses performances chez Red Bull.

« Il faut être pleinement conscient que si vous pensez un peu trop [à votre carrière], ça ne va pas vous aider. Il faut enfouir dans votre esprit ce qui se passe vraiment, les décisions qui sont prises et tout cela. »

« Mais dans le même temps, la seule chose qui va vous servir à faire vos preuves, ce sont vos résultats. Donc il faut se concentrer sur votre pilotage, pour extraire le meilleur de la voiture, de l’équipe, qui représente un nouvel environnement, l’équipe comme la voiture sont nouvelles d’ailleurs. »

« J’ai abordé ainsi les choses : je ne me suis pas dit ‘tu dois bien performer’. Je ressentais plus quelque chose comme ‘j’ai une opportunité’. »

« Cela m’a donné un état d’esprit différent, car que j’aie raison ou tort, j’ai toujours senti que si ça ne marchait pas, je devrais toujours avoir une chance chez Toro Rosso. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less