Formule 1

Renault accusée d’utiliser des voitures illégales

Au Japon mais aussi avant ?

Recherche

Par Olivier Ferret

14 octobre 2019 - 09:42
Renault accusée d’utiliser des voitures

Racing Point a profité de ses bons résultats au Grand Prix du Japon hier, à Suzuka, pour déposer une plainte contre Renault F1. En effet, en cas de déclassement, l’équipe de Lawrence Stroll pourrait en profiter pour marquer de bons points supplémentaires.

Comme nous vous le rapportions hier après la course, Racing Point a présenté un dossier de 12 pages devant les commissaires, qui a permis à la plainte d’être recevable.

Ce que Renault a fait au Japon, mais probablement sur d’autres courses avant (le temps pour Racing Point de monter son dossier de preuves), c’est d’utiliser l’électronique de la voiture pour ajuster plus facilement les réglages des freins électroniques, le tout en se fiant à la longueur d’un tour.

En temps normal, c’est aux pilotes de faire ces ajustements, constamment, au volant. Le système de Renault peut donc être vu comme une aide au pilotage s’il existe vraiment.

Si Renault a exploité une faille, elle sera certainement bouchée. Si, au contraire, c’est considéré par la FIA comme une illégalité, Renault risque d’être disqualifiée au Japon, au minimum. En effet, reste à savoir depuis combien de temps Renault utilisait cette aide supposée.

L’équipe française affirme être dans la légalité et compte "défendre rigoureusement sa position". Pour cela, elle va devoir être entendue par le département technique de la FIA, les volants et les boîtiers électroniques ayant été saisis le temps de l’enquête.

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less