Formule 1

Pour épargner sa femme et ses enfants, Grosjean fuira les 500 Miles et ses crashs ‘terribles’

Il s’est posé la question d’arrêter le sport auto

Recherche

Par Alexandre C.

3 février 2021 - 18:06
Pour épargner sa femme et ses enfants,

Romain Grosjean a officialisé, aujourd’hui, son arrivée en IndyCar, dans une équipe engagée par une association entre Dale Coyne Racing, l’équipe de Sébastien Bourdais jusqu’en 2019, et Rick Ware Racing.

L’ex-pilote Haas F1 a confirmé qu’il s’intéressait depuis longtemps à la discipline américaine, et qu’il avait discuté avec Dale Coyne bien avant la fin de saison en F1.

« J’ai pris contact avec Dale Coyne avant l’incident de Bahreïn, la semaine précédant Imola, je crois. Nous nous sommes très bien entendus. Il nous a fait une offre, et j’allais faire le championnat complet. »

Grosjean devait à l’origine courir sur tous les circuits - mais il ne courra pas finalement sur les ovales, et donc aux 500 Miles d’Indianapolis. Bien entendu, les raisons sécuritaires expliquent ce choix très rationnel.

« Mais ensuite, évidemment, Bahreïn est arrivé et pendant un moment, j’ai cru que j’étais mort, et étant père de trois enfants, je dois être raisonnable dans mes décisions, dans mes choix à l’avenir. Pas spécialement pour moi, mais plus pour mes enfants et ma femme – quand il s’agit de prendre des risques sur ovales. »

« Si j’avais 25 ans et que j’étais célibataire, ou même sans enfants, je ferais des courses sur ovale. »

Romain Grosjean pourrait cependant courir à Gateway, le court ovale du calendrier 2021 : « Ce sont des options que je pourrais considérer » dans le futur, a-t-il confié.

Il n’empêche : s’engager en IndyCar, quelques mois après Bahreïn, est un pari osé pour Romain Grosjean. Son manager n’y croyait d’ailleurs pas...

« Le premier SMS que j’ai reçu, de mon ami et manager Martin [Reiss], après l’accident, était "oublions l’IndyCar". »

« Je pense d’abord que je vais peut-être faire un test à un moment donné, et voir comment je me sens. Mais comme je l’ai dit, pour l’instant, c’est non pour les 500 Miles d’Indianapolis. »

« Je pense que le pré-test de l’Indy 500 est très tôt dans la saison. Je crois que c’est le 1er mars, donc pour cela vous devez faire le test, et je ne ferai pas celui-là. »

« Nous avons vu des méga crashs là-bas. Je ne dis pas que des pilotes y sont blessés, mais ils roulent côte à côte à des vitesses supérieures à 330 kilomètres à l’heure. C’est donc une opération risquée. Pour moi, c’est quelque chose que je pense différemment maintenant après l’incident de Bahreïn. »

« Mais en tant que père, je ne peux pas refaire ça à ma famille, ces accidents à Indy sont terribles. D’habitude, les pilotes en sortent indemnes, mais je retiens mon souffle quand je vois quelque chose comme ça. Je pense que mes enfants ont déjà assez souffert, je ne veux pas leur faire subir cela à nouveau. »

« Il y a une option pour que j’aille voir la course parce que c’est une des plus grandes du monde. »

Et pourquoi ne pas avoir arrêté, justement pour la famille, le sport auto de manière définitive ? Romain Grosjean avoue enfin y avoir pensé...

« Je me suis posé cette question pendant l’hiver et j’en suis vite arrivé à la conclusion que je voulais faire de la course. J’ai dit à ma femme : Ce n’est probablement pas ce que tu veux entendre, mais je veux vraiment courir à nouveau. Elle aurait pu me dire de ne pas le faire, mais elle me soutient. Les enfants aussi me soutiennent. Ils veulent que je sois heureux. Je dois faire la course, c’est ce que j’ai fait toute ma vie. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less