Formule 1

Grosjean confirme ses envies d’Indycar et de 24 Heures du Mans

"L’Indycar, c’est un championnat sympa, avec des bons pilotes"

Recherche

Par Olivier Ferret

22 janvier 2021 - 10:31
Grosjean confirme ses envies d’Indycar

Romain Grosjean a reconnu dans une interview avec le journal Ouest France que sa carrière en Formule 1 était certainement terminée. Le Français se penche déjà sur son avenir et son accident terrifiant à Bahreïn ne semble pas être de nature à lui faire prendre une retraite total du sport automobile.

L’ancien pilote Haas F1 confirme aussi que l’Indycar et les 24 Heures du Mans font bien partie de ses plans.

"D’un point de vue de pilote, je pense que la F1 c’est terminé. Je n’ai pas envie de revenir juste pour revenir. Ça ne m’intéresse pas. Et puis, quand tu regardes la grille, les belles places sont toutes prises. Il y a assez peu d’intérêt à revenir. Je garde un petit rôle néanmoins dans l’association des pilotes de F1 (GPDA). Je vais continuer à participer aux réunions. C’est quelque chose qui me tient vraiment à cœur," précise-t-il.

Il n’a cependant pas pu dire au revoir à ses fans en F1 avec un dernier Grand Prix. Il affirme n’avoir "aucun regret" à ce sujet.

"Aucun regret parce que la décision finale de ne pas aller à Abu Dhabi, c’est moi qui l’ai prise. Juste avant d’aller voir le docteur, pour voir si je pouvais courir, j’ai compris que je ne pourrais pas courir. J’avais pris ma décision, il n’a fait que confirmer ce que je ressentais. À partir du moment où c’est une décision que l’on prend soi-même, tu digères plus facilement."

Grosjean veut donc continuer à piloter et exclut même une année sabbatique.

"J’ai envie de repiloter. Ce que je me suis dit après l’accident, c’est que, si les choses doivent se faire, cool, elles se feront. Sinon, tant pis. Il faut prendre les choses comme elles viennent. J’ai le choix sur ce que j’ai envie de faire."

"L’Indycar, c’est un championnat sympa, avec des bons pilotes. Est-ce c’est un championnat que je regarde de près, oui. Est-ce que c’est fait, ou proche de se faire, c’est encore loin pour se prononcer. Effectivement, il y a les courses sur ovales. Techniquement, c’est compliqué. J’en parle avec mes proches aussi. On est en discussion, on regarde, on travaille sur tout cela. Mais comme je disais un peu plus tôt : si ça se fait, tant mieux, sinon, on fera autre chose. On ne met pas de stress sur cela."

"Ensuite, clairement les 24 Heures du Mans, ça fait partie des choses que j’ai envie de faire. Cette année, cela dit, on est encore entre deux réglementations. Toyota a présenté sa voiture, qui est très jolie. On sait que d’autres constructeurs veulent revenir d’ici 2023.

"C’est quelque chose qui me tente vraiment, de partager la voiture avec des coéquipiers. En F1, l’objectif, c’était bien d’aller le plus vite, tout seul. Aujourd’hui, ça m’emballe cette idée de faire en sorte que tout le monde aille vite. J’ai déjà eu la chance de le faire en vrai, mais aussi plus récemment en virtuel, avec mon équipe d’e-sport. J’ai réellement envie de refaire quelque chose comme ça. Et clairement en catégorie prototypes (plutôt que GT) ! Et plutôt un prototype pour jouer la gagne au général !"

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less