Formule 1

En confiance pour attaquer : Norris s’est crashé à Spa pour d’excellentes raisons

Il ne regrette pas une éventuelle pole manquée

Recherche

Par Alexandre C.

2 septembre 2021 - 17:53
En confiance pour attaquer : Norris (...)

Lando Norris semblait en lice pour signer le meilleur temps en qualifications samedi dernier à Spa, avant qu’un gros crash dans le Raidillon ne vienne mettre fin à sa journée (en début de Q3).

Le pilote McLaren s’est-il senti trop confiant ? A-t-il pris trop de risques ?

Pour l’heure Lando Norris veut retenir sa superbe performance du week-end, jusqu’à la Q3 ; et se dit plus que jamais en confiance et sûr de ses capacités, notamment de ses talents d’attaquant, et ce grâce à l’expérience. Le rookie a bien grandi…

« C’est ma troisième année, j’ai beaucoup plus d’expérience, mais plus important encore, j’ai beaucoup plus confiance en moi cette année que lors des deux dernières années. Je me sens mieux mentalement et je sais où j’en suis en Formule 1. »

« Je poussais et prenais des risques et des choses et je sais que c’était pour une "bonne" raison dans un sens que je me suis crashé. »

« J’ai juste l’impression qu’en arrivant ce week-end, si c’était l’année dernière ou la première année, j’aurais été beaucoup plus inquiet et peut-être que j’aurais été beaucoup plus prudent et des choses comme ça. »

« Mais je n’ai pas l’impression d’avoir fait quoi que ce soit de mal dans mon approche de la qualification ou de ce tour - ou ailleurs. Et je suis heureux de faire exactement la même chose et de prendre les mêmes risques ce week-end. »

L’accident du Spa ne venait pas d’un excès de confiance selon Lando Norris, ni du désir de signer une pole avec une avance éclatante. Mais c’était tout simplement la conséquence de son aisance naturelle dans la McLaren selon lui.

« Les conditions humides sont celles où les pilotes peuvent montrer un peu plus leur potentiel et où ils ne sont pas aussi dépendants de la voiture que sur le sec. Donc c’est là que vous pouvez faire de grandes différences et parfois vous pouvez prendre plus de risques et des choses comme ça. »

« J’étais juste très confiant. J’étais là en Formule 3 sur le mouillé et c’était assez rapide. Donc mes connaissances et ma confiance étaient élevées et je savais ce que je devais faire pour être rapide. »

« Jusqu’à ce moment-là, je n’avais pas l’impression de prendre des risques extraordinaires ou quoi que ce soit. Je faisais simplement corps avec la voiture et j’étais en confiance avec le freinage et ce genre de choses, qui peuvent faire une énorme différence sur le mouillé. La voiture m’a donné cette confiance, évidemment, pour être capable de le faire. »

N’a-t-il pourtant pas le regret d’avoir perdu une pole et donc une victoire compte tenu des circonstances du dimanche ?

« Je ne sais pas si j’aurais perdu une pole ou non. Chaque situation est différente. Les conditions changeaient, etc. Mais en général, plus c’était humide, plus nous étions bons et plus nous étions rapides par rapport aux autres. Et je veux être sûr que j’aurais pu avoir un très bon résultat. »

« Je ne voudrais pas dire que j’aurais pu être en pole parce que j’ai l’impression d’avoir raté, pas comme une victoire parce que je ne le classerais pas comme une victoire pure et simple, mais juste un bon résultat. Et finir 14ème ou autre me rend beaucoup plus triste. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less