Formule 1

De retour pour trois ans, Zandvoort détaille son projet

Liberty veut conserver les racines de la F1 en Europe

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 mai 2019 - 11:22
De retour pour trois ans, Zandvoort (...)

Le circuit de Zandvoort a donc obtenu sa place au calendrier de la Formule 1, comme cela a été confirmé lors d’une conférence de presse officielle. Pour la première fois depuis 1985, la Formule 1 reviendra sur ce circuit, pour une durée de trois ans.

Le retour du Grand Prix des Pays-Bas, qui a été rendu possible par Heineken, se fera de 2020 à 2022, et une option demeure pour prolonger l’événement en 2023 et 2024.

"Nous sommes particulièrement heureux d’annoncer que la Formule 1 reviendra courir aux Pays-Bas, sur le circuit de Zandvoort" a déclaré le PDG de la Formule 1, Chase Carey. "Depuis notre arrivée, nous avons dit que nous voulons courir à de nouveaux endroits, tout en respectant les racines européennes de ce sport."

"La prochaine saison, toutefois, nous aurons une nouvelle course qui se tiendra dans la capitale vietnamienne de Hanoï, et le retour de Zandvoort après une absence de 35 ans. C’est un circuit qui a contribué à la popularité du sport dans le monde entier."

Il explique le choix des Pays-Bas comme nouvelle destination : "Dans les récentes années, nous avons vu un regain d’intérêt pour la F1 aux Pays-Bas, essentiellement dû au soutien enthousiaste du talentueux Max Verstappen, soutenu par des marées oranges dans de nombreuses courses. Il n’y a aucun doute sur la couleur qu’auront les tribunes l’an prochain."

"Il y a d’autres raisons. Nous sommes heureux de continuer l’expansion du sport sur de nouveaux marchés, mais il est important de continuer à bâtir des fondations en Europe, qui est le berceau de la F1. C’est là qu’elle fut créée. Aller à Zandvoort, qui a une histoire si riche, est important pour nous."

"Les Néerlandais nous offrent de la passion et sont ravis. Leurs fans sont une part incroyable de notre sport. Les marées orange en Autriche et à Spa sont merveilleuses, et Max est une star dans notre sport. Il ajoute à cet enthousiasme à l’idée de courir aux Pays-Bas. C’est un accord pluriannuel. Nous avons hâte de former ce partenariat spécial."

De son côté, le président de la FIA, Jean Todt, partage cet enthousiasme : "Je suis ravi de voir que Zandvoort fera partie du calendrier proposé pour le Championnat du monde de Formule 1 2020 et je suis reconnaissant pour le travail fait par la Formule 1 visant à ramener ce sport aux Pays-Bas. C’est un circuit qui a une longue et impressionnante histoire en compétition et qui représente un défi de taille pour les pilotes."

"Grâce à la popularité de Max Verstappen, je suis convaincu qu’il y aura un très grand nombre de spectateurs. Il faut maintenant beaucoup de préparation pour adapter le circuit aux normes de sécurité requises pour accueillir une course de Formule 1, et nous travaillerons dans ce sens avec la FOM, l’a fédération sportive automobile néerlandaise - et l’organisation du circuit."

Il n’y aura pas un seul promoteur pour le Grand Prix, puisque le circuit travaillera de concert avec SportVibes et TIG Sports. L’ancien pilote Jan Lammers a été nommé directeur du Grand Prix et explique rapidement ce qui attend le circuit et ses alentours : "Le circuit de Zandvoort est légendaire et connu dans le monde entier."

"Nous sommes ravis de le voir organiser à nouveau une manche du championnat du monde F1. Pour répondre aux souhaits de la Formule 1 et aux normes requises par la FIA, le circuit et l’infrastructure seront modernisés dans quelques zones, les travaux seront terminés bien avant la course de 2020. En outre, la municipalité de Zandvoort a récemment investi massivement améliorer l’accès à sa commune et au circuit."

expand_less