Formule 1

Avenir en F1, moteur 2022 : Red Bull veut se décider d’ici 2 à 3 mois

Les têtes pensantes sont en ébullition suite au retrait de Honda

Recherche

Par Olivier Ferret

7 octobre 2020 - 08:34
Avenir en F1, moteur 2022 : Red (...)

Red Bull prendra une décision d’ici la fin de l’année sur l’avenir en Formule 1 de ses deux équipes et cela dépendra évidemment du moteur qui pourra propulser les Red Bull Racing et les AlphaTauri à partir de 2022, après l’annonce choc du retrait de Honda F1 d’ici un peu plus d’un an.

"Nous devons commencer à réfléchir à notre partenaire moteur dès maintenant, pour 2022. Et il nous faut de la clarté d’ici la fin de l’année," explique Christian Horner, directeur de Red Bull Racing.

"Comme Helmut (Marko) l’a dit, nous devons considérer toutes les possibilités, toutes les options. Mais c’est à M. Dietrich Mateschitz au final, de décider. Ce qui est certain c’est qu’il nous faut assez de puissance pour aller défier Mercedes dans les prochaines années."

Horner n’a pas caché son appel du pied à Renault, expliquant que la marque avait changé avec l’arrivée de Luca de Meo. Et c’est bien l’option la plus logique puisque prévue dans les règlements de la FIA au cas où une équipe se retrouverait sans moteur.

"Bien sûr, je peux comprendre que tout le monde croit que nous allons parler avec Renault," ajoute-t-il sans en dire plus à ce sujet.

Le Britannique confirme toutefois que le rachat de la propriété intellectuelle du moteur Honda est sur la table. C’est d’ailleurs, selon nos informations, une option qui sera discutée aujourd’hui entre les 3 dirigeants de Red Bull : si Red Bull doit se lancer dans un programme moteur, il ne faut pas tarder.

Par contre, Horner ne croit pas à l’arrivée de nouveaux motoristes avant un changement clair de moteur pour la F1. C’est-à-dire pas avant 2026. De quoi mettre un coup de frein aux rumeurs d’une entrée en F1 de Volkswagen ou Porsche à court terme.

"Le coût pour un nouveau motoriste dans le cadre de la réglementation actuelle est tout simplement beaucoup trop élevé. Il n’y aura donc pas de nouveau constructeur avant la mise en place d’un nouveau moteur - peut-être en 2026. Les coûts de développement sont extrêmement élevés."

"La FIA et Liberty doivent maîtriser cela. Ils ont fait du bon travail sur le châssis. Nous avons maintenant besoin de moteurs homologués et nous avons également besoin de plafonds budgétaires pour les unités de puissance. Il devrait y avoir des réponses sur ces sujets d’ici 6 à 12 mois normalement."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less