Formule 1

Abiteboul défend la F1 et l’hybride face à l’électrique

La pertinence de la F1 n’est pas mise à mal

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er avril 2020 - 15:29
Abiteboul défend la F1 et l’hybride (...)

Cyril Abiteboul a été interrogé sur la manière dont la F1 se veut aujourd’hui un laboratoire pour l’automobile de route, alors que celle-ci tend vers l’électrification totale et que la catégorie reine du sport auto veut optimiser ses motorisations hybrides et ne pas être à 100% électrique.

"Connectivité, électrification, intelligence artificielle, efficience du carburant, mode de vie" énumère-t-il à Autocar pour rappeler la pertinence de la F1. "Les biocarburants arrivent, c’est un premier pas dans la bonne direction, et plusieurs nouvelles technologies vont devenir plus pertinentes pour la fabrication de voitures."

Il admet lui-même ne pas voir l’intérêt d’une F1 entièrement électrique : "Pour moi, ce n’est pas une étape pour la F1, car nous avons besoin d’assez de densité énergétique pour faire 300 kilomètres à un niveau de performance très élevé."

"Pour l’instant, il n’y a rien en termes de technologie de batteries qui puisse offrir la même densité d’énergie. La grosse nouveauté pour Renault au début de cette année sont les véhicules hybrides rechargeables. L’électrification et les moteurs à combustion interne sont complémentaires, ils ne sont pas forcément en opposition."

Il explique que le fait que les constructeurs rejoignent davantage la Formule E que la F1 n’a rien à voir avec la technologie elle-même, mais plutôt avec l’investissement représenté et le risque de perdre de l’argent dans ce programme très complexe qu’est celui de la F1.

"C’est un risque si vous n’êtes pas capable de rouler au niveau voulu, c’est un risque énorme. Nous recevons beaucoup de critiques car nous sommes en F1 et nous n’arrivions pas à nous battre pour la quatrième place l’an dernier, ce qui est notre objectif cette année."

"Mais la quatrième place est une réussite. Il y a un nombre de marques en Formule E, y compris les plus établies dans le championnat, qui sont très bien financées et qui n’osent pas aller en F1 à cause du risque qui y est associé."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less