Formule 1

’Une vieille Champ Car’ : Arrivabene tacle les concepts pour 2021

Il met la pression sur Liberty Media et la FIA

Recherche

Par Valentin Vilnius

16 septembre 2018 - 08:55
'Une vieille Champ Car' : Arrivabene (...)

A quoi ressembleront les F1 en 2021 ? La FIA a dévoilé à Singapour trois concepts, dont le concept « 2 » (en photo) aux couleurs de Ferrari et le concept « 3 » (aux couleurs Mercedes) au look beaucoup plus agressif et félin. L’objectif est de rendre les voitures plus attractives tout en améliorant le spectacle en piste.

Maurizio Arrivabene, le directeur de Ferrari, a réservé un accueil froid à ces esquisses. Les négociations des prochains Accords Concorde s’annoncent toujours autant épineuses entre Liberty Media, la FIA et la Scuderia.

« C’est un bon exercice. J’ai demandé à nos ingénieurs ce qu’ils en pensaient. Ils ont dit que c’était un peu décevant selon eux. Car ça ressemble à une vieille Champ Car. Mais c’est un exercice, » lance l’Italien, rejoignant ainsi un peu l’avis de Fernando Alonso.

En 2021, la FIA entend par ailleurs imposer un budget plafonné, à hauteur de 200 millions d’euros environ pour commencer (selon les dernières spéculations). On sait que Maurizio Arrivabene et Ferrari ne sont pas les premiers partisans d’une telle mesure qui réduirait les écarts sur la grille.

« L’objectif de tout le monde est de réduire les coûts » explique le directeur de la Scuderia. « La question n’est pas ‘faut-il le faire ?’, mais ‘comment le faire ?’. Comment voulons-nous continuer à développer des voitures qui soient belles pour le public ? Ce n’est pas une question facile. Tout le monde a parfois ses propres préférences, mais je crois qu’au bout du compte nous pouvons trouver une solution. »

« Tout le monde veut économiser de l’argent. Réduire les coûts, ce n’est pas économiser de l’argent, ce sont deux choses différentes. Cela dépend de la manière avec laquelle tout cela est mis en place. »

Sergio Marchionne avait plusieurs fois agité le chiffon rouge d’un retrait de Ferrari de la F1, afin de faire pression sur les instances. Louis Camilleri, depuis sa prise de fonctions, adopte un ton un peu plus conciliant. Qu’en pense Maurizio Arrivabene ?

« Ce sera une décision stratégique qui impliquera tout le groupe. Si d’une manière ou d’une autre, un accord ne prend pas en considération la position de Ferrari sur le marché, l’ADN de Ferrari… Je le répète, c’est une décision stratégique. »

« Concernant le futur, les Accords Concorde, j’en parle avec notre PDG, Louis Camilleri. La décision ne m’appartient pas. »

« Bien sûr, je fournis des renseignements, nous en discutons, mais Louis Camilleri est la personne qui ira parler avec les personnes compétentes. »

expand_less