Formule 1

Taffin : Renault veut réduire de moitié l’écart sur le V6 Mercedes

Un défi ambitieux

Recherche

Par Olivier Ferret

5 février 2016 - 09:14
Taffin : Renault veut réduire de (...)

Les ambitions de Renault en 2016 sont mesurées mais cela ne veut pas dire que la marque au Losange ne souhaite pas progresser rapidement. Rémi Taffin, le directeur technique moteur, indique ainsi que l’objectif est de réduire de moitié l’écart de puissance sur le moteur qui fait référence, le V6 Mercedes.

"En 2016, nous cherchons à combler la première moitié de l’écart qui nous sépare de Mercedes. Je dis la première moitié parce que nous ne savons jamais quels gains nos rivaux auront fait pendant l’hiver. Si nous étions à une seconde l’an dernier, peut-être que nous pourrons revenir à 3 ou 4 dixièmes. Voilà le genre de choses que nous visons. Mais encore une fois, nous verrons ce que nous avons lors des essais et des courses," déclare le Français.

A Viry, les ingénieurs se sont concentrés sur deux choses, avec désormais l’aide de Mario Illien.

"Nous avons continué à développer la spécification du moteur introduite à la fin de la saison 2015, le développement est en cours mais le moteur sera différent. Nous avons principalement travaillé sur le moteur thermique et le turbo. Les systèmes hybrides ERS sont maintenant sous contrôle et au niveau souhaité pour le moment. Ce n’est donc pas là dessus que nous devons travailler en priorité."

Une autre priorité a été donnée : permettre à l’équipe d’usine de rouler de manière fiable afin de bien préparer 2017.

"L’équipe de Viry a pas mal de défis à relever mais la clé sera de donner à Enstone un bon moteur pour que Renault soit fiable et puisse engranger les kilomètres. Ils ont besoin de développer. C’est pourquoi nous développerons la performance au fur et à mesure de la saison, à partir de Melbourne. Nous avons aussi 2017 en vue et c’est à ce moment-là que nous voulons être de retour dans le bon paquet."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less