Formule 1

Sentiments mitigés chez Ferrari

Satisfaction pour Alonso, déception pour Massa...

Recherche

Par

30 octobre 2011 - 20:39
Sentiments mitigés chez Ferrari

Chez Ferrari, les sourires cotoyaient les mines déconfites après l’arrivée du premier Grand Prix d’Inde. Comme à son habitude, Fernando Alonso a tout donné pour grimper sur la troisième marche du podium. Ce qui n’était pas une mince affaire face à Mark Webber. Mais de l’autre côté du stand Ferrari, on regrettait surtout l’abandon de Felipe Massa suite à une rupture de sa suspension avant gauche.

« Le résultat de ce Grand Prix pourrait être qualifié de doux-amer », a livré Stefano Domenicali dans le paddock de New Delhi. « D’un côté, il y a la satisfaction de voir Fernando (Alonso) sur le podium, ce qui, compte tenu de notre situation actuelle en cette fin de saison, représente notre objectif le plus réaliste. Une fois encore, il a réalisé une grande course en luttant tour après tour pour ramener un nouveau trophée à sa collection. D’autre part, il y a la déception par rapport à ce qui est arrivé à Felipe (Massa), qui aurait pu obtenir un bon résultat étant donné son rythme ».

« En ce qui concerne l’incident avec Hamilton, comme d’habitude, Ferrari respecte la décision des commissaires sportifs (drive through pour Massa, ndlr), même si, dans ce cas, nous avons une vision différente de la leur », a tenu à préciser le patron de la Scuderia Ferrari.

« Il est vrai que nous n’avions pas le rythme pour nous battre pour la victoire mais, je pense que tout ce que nous faisons dans ces dernières courses aura une grande importance pour préparer la saison 2012 », a ajouté l’Italien. « Nous apprenons beaucoup et nous devons continuer comme ça sur les deux derniers Grands Prix de l’année. Enfin, permettez-moi de vous dire que voir une Ferrari sur le podium lors de ce Grand Prix inaugural en Inde était très agréable étant donné ce que ce marché pourrait représenter dans un futur proche ».

D’un point de vue purement technique, Pat Fry est revenu sur ce week-end indien. « Aujourd’hui encore, nous avons eu une rupture de suspension sur la voiture de Felipe, cette fois à l’avant gauche », a expliqué le directeur technique de la Scuderia Ferrari en faisant référence à sa rupture à l’avant droit pendant les qualifications. « La première analyse indique que ça a été causé par une série de facteurs à commencer par la collision avec Hamilton. Et ça s’est terminé avec l’impact sur le bord du vibreur. Quant à l’aileron avant utilisé sur la voiture de Felipe, et qui a suscité tant d’intérêt, nous savions que dans certaines conditions, nous pouvions être à la limite. Quand nous avons vu que cette situation pourrait survenir, nous avons décidé de le changer pour une spécification différente ».

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less