Formule 1

McLaren a respecté les recommandations de Pirelli

C’est la sécurité des pilotes qui étaient en jeu...

Recherche

Par D. Thys

30 août 2011 - 09:24
McLaren a respecté les recommandations

Au départ du Grand Prix de Belgique, les mines étaient graves chez McLaren et surtout chez Red Bull. En cause, les pneus Pirelli montés sur certaines monoplaces et qui présentaient de nombreuses cloques depuis leur utilisation, la veille en qualification.

L’inquiétude était particulièrement grande chez Red Bull. Pour corriger ce problème, il fallait soit monter de nouveaux pneus, ce qui est interdit par le règlement, soit modifier les réglages de carrossage, ce qui aurait obligé les pilotes concernés à prendre le départ depuis la voie des stands. Chez Red Bull on a plutôt décidé de s’arrêter très vite en course pour un premier changement de pneus.

Chez McLaren, on était beaucoup moins inquiet que chez Red Bull. "Nous avons examiné ce problème avec nos ingénieurs et nous en sommes arrivés à la conclusion qu’une modification du carrossage n’allait pas améliorer notre situation. Nous estimions que la sécurité était assurée. Selon nous, le problème de Red Bull Red Bull était plus important, car selon leurs analyses, ils pensaient qu’une modification de leur carrossage était la chose la plus sûre à faire. Je pense donc que leur situation était très inconfortable. Je vais d’ailleurs en discuter avec Adrian Newey," commente Martin Whitmarsh.

"Les autres équipes sont restées fermes sur leurs positions en nous empêchant de remplacer les pneus endommagés et par ailleurs nous ne pouvions pas modifier le carrossage sans être obligés de prendre le départ depuis la voie des stands," poursuit le directeur de l’équipe McLaren.

Red Bull semble avoir outrepassé les recommandations faites par Pirelli, mais ce ne semble pas être le cas de McLaren. "Non, nous n’avons rien fait de tel et nous ne ferons jamais. Nous sommes responsables de la sécurité de nos pilotes. Pirelli avait recommandé une réduction du carrossage avant d’arriver en Belgique et c’était la bonne chose à faire," ajoute Whitmarsh.

Chez Ferrari, ce problème ne s’est pas manifesté. "Tout ce que je peux dire c’est que nous avons suivi les instructions de Pirelli à la lettre. Lorsque vous suivez leurs instructions, vous pouvez être assurés que les pneus seront utilisés de la meilleure façon possible, notamment sur le plan de la sécurité. Il y a eu beaucoup de discussions à propos de ce problème de cloques sur les pneus, mais lorsque vous voulez faire les choses convenablement, il faut suivre les recommandations de Pirelli," précise Stefano Domenicali, le directeur de la Scuderia Ferrari.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less