Formule 1

Marko : Red Bull va dans la bonne direction

L’équipe autrichienne remonte la pente

Recherche

Par Elisabeth Nay

28 juin 2017 - 17:20
Marko : Red Bull va dans la bonne (...)

Avant de se rendre sur les terres de Red Bull dans le cadre du Grand Prix d’Autriche, Helmut Marko dresse un bilan des performances de l’équipe.

La première partie de la saison 2017 a été compliquée pour le Taureau Rouge, mais l’écurie semble avoir réalisé pas mal de progrès, même si elle n’a pas encore résolu certains de ses problèmes récurrents depuis les essais hivernaux de Barcelone.

Marko ne peut que se réjouir du résultat signé par Daniel Ricciardo à Bakou.

"Cette victoire est vraiment très importante après notre mauvais début de saison ;" dit-il à Auto Motor und Sport.

"Notre pointe de vitesse commence à venir petit à petit. La qualification à Bakou l’a montré, bien que notre moteur ne peut rivaliser avec ceux de Mercedes et de Ferrari. Nous allons dans la bonne direction. Sur les circuits qui nous conviennent, nous pouvons gagner avec nos propres forces."

Ce qui est de bon augure pour Red Bull, c’est que 2 des prochaines dates du calendrier vont se dérouler sur des pistes qui conviennent aux qualités de la RB13.

"Nous attendons beaucoup de Silverstone et Budapest. Cela a été prouvé à Bakou : nous avons roulé avec le plus petit aileron et nous étions quand même tout devant dans le secteur riche en virages. Concernant le châssis, nous avons réalisé les progrès nécessaires et nous avons réussi à trouver une seconde de plus depuis le début de la saison. Renault a aussi effectué des progrès visibles. Quand on parle de presque 2 dixièmes de gagnés sur les lignes droites, cela ne donne pas l’impression que c’est beaucoup mais cela se sent."

Pour Marko, la RB13 est au niveau des Flèches d’Argent et de Ferrari, du moins dans certaines conditions.

"Par rapport à Hamilton et Vettel, il nous manque, en mode normal, peut-être 3 à 4 dixièmes. S’ils font tourner leur moteur à fond, c’est un petit peu plus."

Mais l’équipe de Milton Keynes est surtout handicapée par ses nombreuses pannes. Comme nous vous le rapportions, elle a moins roulé en course que McLaren Honda et toutes les autres équipes.

"Il faut y mettre un terme. Aussi parce que cela arrive dans tous les domaines. Un accident en Espagne provoqué par Bottas. La batterie au Canada et les problèmes moteur à Bakou sont à mettre sur le compte de Renault, alors que les freins à Bahreïn sont de notre faute."

L’Autrichien se montre assez préoccupé par la prochaine course, qui pourtant va se dérouler à domicile, sur le Red Bull Ring.

"Il y a là-bas beaucoup d’accélérations et freinages, beaucoup de lignes droites, des virages courts et il y a aussi beaucoup de zones d’accélération en montée. Il y a tout simplement trop peu de secteurs où nous pouvons rivaliser avec notre châssis."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less