Formule 1

Hamilton : c’était une erreur collective

Lewis et Mercedes ont offert la victoire à Rosberg...

Recherche

Par D. Thys

24 mai 2015 - 17:11
Hamilton : c’était une erreur collective

Après avoir signé la pole position hier, Lewis Hamilton se dirigeait tranquillement vers la victoire aujourd’hui à Monaco avant que son équipe ne décide de l’arrêter à 12 tours de l’arrivée pour chausser de nouvelles gommes.

La course était en effet neutralisée par l’intervention d’une voiture de sécurité, mais alors que Lewis Hamilton s’arrêtait, Nico Rosberg restait en piste pour cueillir une victoire totalement inespérée puisqu’il était à 17 secondes de son équipier avant la neutralisation de la course.

“Aujourd’hui, je n’ai pas dû forcer, j’aurais pu doubler mon avance,” déclare Lewis Hamilton. “Cela n’a pas été une course facile, l’équipe a fait un travail formidable. Nous gagnons et nous perdons ensemble.”

Pour quelle raison l’équipe lui a demandé de s’arrêter alors qu’il avait des pneus pour boucler très tranquillement la fin de la course et même beaucoup plus ? “Nous allons nous asseoir et discuter de tout cela afin de voir ce qu’il faudra faire pour améliorer les choses,” ajoute Hamilton mécaniquement.

“Je n’arrive vraiment pas à exprimer ce que je ressens et je ne vais donc pas essayer de le faire. Un pilote a confiance en son équipe. J’ai vu sur un écran que l’équipe était prête dans les stands et j’ai donc pensé que Nico (Rosberg) s’était arrêté. Je ne voyais personne derrière moi et j’ai donc pensé qu’ils s’étaient arrêtés.”

“L’équipe m’a demandé de rester en piste mais je leur ai dit que mes pneus allaient perdre leur température. Je pensais que ceux qui me suivaient allaient être en pneus super-tendres et que moi j’allais me retrouver avec les pneus les plus durs. Ils m’ont donc dit de rentrer et je l’ai fait en toute confiance puisque je pensais que les autres allaient aussi changer leurs pneus,” ajoute le champion britannique.

L’équipe s’est excusée pour cette incompréhension, est-ce suffisant ? "Ouais," répond Lewis Hamilton qui doit certainement penser le contraire à chaud.

“C’est très difficile pour moi à l’heure actuelle, mais je suis champion du monde et je dois me comporter comme tel. J’aime être le leader de mon équipe et je pense avoir démontré mon rythme aujourd’hui. Je crois avoir montré ce dont je suis capable à Monaco. Je suis intimement convaincu que j’ai fait tout ce que j’ai pu. C’est juste dommage que cela arrive à Monaco, une course vraiment chère à mon cœur.”

Lewis Hamilton a-t-il déjà parlé aux personnes en charge de la stratégie chez Mercedes ? “Non, mais ce fut une décision collective,” conclut-il.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less