Formule 1

ERDF Masters Kart - Les Juniors ont aussi mis le feu à Bercy

Leclerc devance la paire française constituée d’Ocon et Boccolacci

Recherche

Par Olivier Ferret

10 décembre 2011 - 23:50
ERDF Masters Kart - Les Juniors ont (...)

Programmée quelques minutes avant la Finale de Messieurs Loeb, Ogier, Grosjean, Vergne, Sarrazin, Dumas et consort, le premier affrontement des Juniors a littéralement enflammé la salle de spectacle du Palais Omnisports de Paris-Bercy. Au terme d’une course sans pitié disputée sur les mêmes karts électriques que ceux des Stars, Charles Leclerc devance la paire française constituée d’Esteban Ocon et Dorian Boccolacci.

La course 1

Très brillant lors des essais, Esteban Ocon voit son kart ‘s’engorger’ au départ. Le pilote de l’Equipe de France ne pourra faire mieux que grappiller deux places pour prendre le huitième rang. Devant, pendant que le Monégasque Charles Leclerc s’échappe inexorablement, Anthoine Hubert, Paolo Besancenez et Dorian Boccolacci se livrent à une bataille des plus spectaculaires pour les accessits. Le trio termine dans cet ordre.

La course 2

Sous les yeux du Président de la FFSA, Nicolas Deschaux, tout juste revenu d’Inde où avait lieu le Conseil Mondial de la FIA, le trio Ocon/Boccolacci/Latorre fait un tabac. Après que le Canadien Stroll, auteur du meilleur départ, se soit éclipsé, les Français s’en donnent à cœur joie. A deux tours du but, Boccolacci vire en tête mais ses deux rivaux le repassent immédiatement, au prix d’une manœuvre habile. 7 (Occon), 9 (Latorre) et 10 (Boccolacci) : tel est le tiercé final ! Dans un lot lancé selon une grille inversée par rapport à la course 1, Anthoine Hubert et Paolo Besancenez finissent roues dans roues aux septième et huitième positions.

La Finale

Charles Leclerc ressurgit ! Boccolacci s’élance depuis la pole avec le Monégasque à ses côtés, et Ocon dans son dos. Le départ est pour le moins explosif. Un léger accrochage perturbe la donne d’entrée. L’incident profite alors à… Charles Leclerc qui n’en demandait pas tant. Le pilote de la Principauté (14 ans) file vers un nouveau succès… Pendant ce temps, Ocon a eu le temps de creuser l’écart sur son compatriote pour recevoir, des mains du Président de la FFSA, une médaille d’argent méritée. Pas vraiment satisfait pour autant, le pilote de l’Equipe de France 2011 attend son heure. Quant à Dorian Boccolacci, le benjamin de la promo du haut de ses 13 printemps, il n’a qu’un objectif en tête après avoir décroché le bronze : gagner deux rangs demain. Quant à Latorre (5ème), Hubert (7ème) et Besancenez (8ème), eux non plus non pas dit leur dernier mot. Demain, avec la remise à zéro des compteurs, une autre journée

expand_less