Formule 1

Bottas a joué un rôle fondamental dans le titre de Hamilton

C’est le Britannique qui le dit

Recherche

Par Emmanuel Touzot

1er novembre 2018 - 11:56
Bottas a joué un rôle fondamental (...)

Lewis Hamilton n’a pas oublié de remercier Valtteri Bottas pour la conquête de son cinquième titre mondial, le deuxième qu’il remporte en faisant équipe avec le Finlandais. Selon lui, le mérite qui revient à Bottas est bien plus important que ce qui a été dit, surtout après les consignes imposées à l’ancien pilote Williams à Sotchi.

"L’un des moments les plus difficiles de l’année pour moi était en Russie" se souvient Hamilton. "Au fond de moi, je veux gagner des courses en méritant la victoire. Qu’on me laisse passer en Russie était un sentiment horrible. Je pense que tout le monde dans l’équipe l’a ressenti. Je pense aussi que pour Valtteri, ce n’était pas un bon moment."

"Nous avons un énorme respect l’un pour l’autre. Je vois à quel point il travaille dur, il voit à quel point je travaille dur, nous ne jouons pas à des jeux pour essayer d’écarter le gars. En fait, nous travaillons ensemble. Il y a des moments où j’ai trouvé quelque chose dans ma configuration et je vais me le dire, et il y a des moments où je peux lui parler et être ouvert."

Hamilton va même plus loin et n’imagine pas que deux équipiers se soient déjà aussi bien entendus : "C’est le plus grand partenariat en termes de respect et de travail d’équipe de la part des pilotes qui, j’en suis sûr, ait jamais existé en Formule 1. Cette année, il y a certainement eu des moments où il a joué un rôle fondamental dans nos victoires."

"En fin de compte, l’équipe ne se soucie pas de savoir quel pilote gagne, donc il y a des scénarios où il aurait pu être en tête et je suis le deuxième pilote et j’avais besoin de jouer mon rôle. Mon but, dans mon esprit, était de m’assurer d’être toujours devant. Et si à un moment j’ai besoin d’aide, je me tourne vers Valtteri."

"Cette année, il a commencé très fort, puis il a eu des courses très difficiles. Je pense que Bakou, par exemple, a été un grand coup au moral pour lui" poursuit Hamilton, en référence à la victoire envolée dans le dernier tour pour le Finlandais. "Il méritait cette victoire et son pneu a explosé. Oui, je lui suis très, très reconnaissant en tant que coéquipier et pour l’aide qu’il m’a apportée dans la réalisation de cet incroyable rêve, un grand, grand merci à lui."

expand_less